Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?

    Des localités menacées par le Plan Nord

    L’impact du boom minier attendu inquiète la Fédération québécoise des municipalités

    Plusieurs communautés québécoises touchées par le boom minier en cours sont confrontées à des problèmes criants de rétention de main-d’oeuvre ou à des déficits majeurs en matière d’infrastructures et de services. Une situation qui risque de s’aggraver avec le Plan Nord si le développement effréné imposé par le secteur minier n’est pas mieux planifié, prévient la Fédération québécoise des municipalités.

    « Les préoccupations qui s’expriment actuellement à l’égard du Plan Nord sont légitimes. Sans être défavorables au Plan Nord, les élus de nos municipalités membres disent craindre, par exemple, pour la survie des PME de leur municipalité aux prises avec une pénurie de travailleurs sans précédent, tous ayant quitté pour les emplois mieux rémunérés du Nord », a expliqué hier le président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), Bernard Généreux.


    « Pour plusieurs communautés, ça met en péril leur capacité de maintenir les infrastructures économiques. Les gens m’ont dit que si les choses continuent d’évoluer de la même façon, il ne restera plus que des personnes âgées, tant l’attraction des minières est forte. Il y a une réelle menace de dévitalisation pour ces communautés, en raison des grands projets. On risque de ne plus avoir la main-d’oeuvre nécessaire pour maintenir l’activité économique locale. Si on ne planifie pas, on risque de se retrouver avec des municipalités encore plus dévitalisées », a fait valoir M. Généreux en entrevue au Devoir.


    Par exemple, dans certaines municipalités, des restaurants locaux ont été forcés de fermer leurs portes, faute de main-d’oeuvre. Même chose pour d’autres types d’entreprises qui ne peuvent concurrencer les salaires offerts par les minières étrangères qui viennent exploiter les ressources du Québec pendant quelques années, au gré des prix du marché.

     

    Croissance trop rapide


    Les impacts de cette frénésie minière dictée par la demande mondiale se font aussi sentir sur les villes qui accueillent les travailleurs du secteur, comme Fermont, Port-Cartier, Sept-Îles ou Schefferville. « On assiste à une accélération du développement dans des communautés qui gèrent une décroissance depuis des années », a souligné le président de la FQM.


    Avec pour conséquence que les services de santé, d’éducation ou encore de garderies ne peuvent tout simplement pas répondre à la croissance très rapide de la demande. Même chose pour les infrastructures municipales comme les réseaux d’aqueducs. Sans oublier les pénuries criantes de logement. Une situation qui a fait plus que doubler le prix des loyers dans certaines municipalités. « Les gens qui ne travaillent pas pour les minières ne peuvent pas supporter les hausses de logement et il n’y a aucune alternative, parce qu’on manque de logements », a fait valoir M. Généreux. Et il n’est pas rare de voir des maisons à vendre à Sept-Îles pour un prix variant de 200 000 $ à 400 000 $.

     

    Absence de planification


    Pour le président de la FQM, il semble que cet engouement pour le Nord québécois n’a pas fait l’objet d’une planification éclairée de la part du gouvernement Charest. « On se demande où est l’exercice de planification en regard de ce développement qui est hors de toute proportion. On n’a pas planifié tout cela et ça laisse perplexe par rapport au boom que pourrait représenter le Plan Nord. Comment est-ce qu’on s’y prépare ? »


    Le président de l’Union des municipalités du Québec, Éric Forest, a pour sa part affirmé récemment qu’il redoutait un développement anarchique en raison du manque de soutien aux municipalités qui doivent absorber le boom minier dicté par le secteur privé. « Les communautés sont totalement dépassées. On encourage le développement sauvage. On ne peut pas laisser tout le monde s’installer comme au Far West », a-t-il lancé, invitant du même coup les élus à mettre rapidement sur pied la Société du Plan Nord.


    Le gouvernement Charest compte en effet beaucoup sur la création de la Société du Plan Nord pour mieux cerner les besoins des municipalités touchées par son « chantier d’une génération ». Le projet de loi qui doit mener à la création de cette société est toujours débattu en commission parlementaire. Même chose pour celui qui doit permettre de réformer la Loi sur les mines. Mais Bernard Généreux juge que le temps presse. « Ça prend un plan d’urgence très rapidement », a-t-il laissé tomber. Québec a annoncé la semaine dernière l’injection de 23 millions de dollars de fonds publics pour améliorer les soins de santé dans trois municipalités situées sur le territoire du Plan Nord. Le gouvernement a aussi offert des terres gratuitement aux municipalités, de façon à leur permettre de poursuivre leur développement à la vitesse grand V.


    Plusieurs intervenants actifs dans les communautés affectées par le développement minier constatent toutefois d’importants problèmes, et ce, depuis des mois. « On a fait des efforts importants de marketing pour vendre le Plan Nord partout dans le monde, mais on a peu planifié le développement des services dans le territoire du Plan Nord », a dénoncé la semaine dernière la présidente du syndicat des intervenants et intervenantes en santé du nord-est du Québec, Nathalie Savard. Selon elle, les régions qui absorbent cet afflux doivent aussi composer avec une croissance des problèmes de toxicomanie, de décrochage scolaire et de prostitution. Mais elles n’ont pas les ressources nécessaires pour y répondre. Et c’est sans compter les problématiques sociales qui frappent toujours de plein fouet les communautés autochtones qui habitent le territoire depuis des siècles.

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel