Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Brésil et Québec - Un échange d'expertise pour développer l'économie sociale

    «Les gens sont assez impressionnés par le modèle québécois!»

    21 avril 2012 |Claude Lafleur | Actualités économiques
    Le Brésil et le Québec — deux sociétés qui ont en bonne partie échappé à la crise économique de 2008 grâce à leur économie diversifiée — partagent à présent leur savoir-faire pour développer davantage leur économie sociale. C'est du moins ce que constate Claude Dorion, directeur général de MCE Conseils.

    «Disons qu'il y a une convergence d'éléments avec le Brésil, un pays qui connaît une croissance structurelle remarquable et qui n'a pour ainsi dire pas connu la récession de 2008-2010, informe Claude Dorion. C'est aussi un pays qui a une tradition d'intervention gouvernementale dans l'économie, surtout depuis que la présidence est occupée par le Parti des travailleurs [de Luiz Inácio Lula da Silva].»

    Économiste de formation, M. Dorion dirige un organisme à but non lucratif créé à l'initiative de la CSN, en 1987, afin d'offrir des services de consultation en gestion, en finances et en marchés à des syndicats et à des entreprises d'économie sociale. «Chez MCE Conseils, dit-il, nous travaillons dans une perspective de maintien et de création d'emplois dans les meilleures conditions socioéconomiques possibles, d'où le nom MCE [pour maintien et création d'emplois]. Nous sommes notamment mandatés pour faire des études objectives sur la situation économique des entreprises dans le cadre de négociations d'une convention collective, afin de permettre aux syndicats de formuler des positions de négociation adaptées à la réalité.»

    MCE Conseils accompagne ainsi le redressement d'entreprises par l'entremise de coopératives de travail. «Cela nous a menés à devenir l'un des principaux groupes de consultants en appui à l'économie sociale au Québec», rapporte Claude Dorion. Le Québec étant doté d'une bonne structure d'appui à l'entrepreneuriat collectif, il souligne même qu'«on fait bien des jaloux! Chaque fois qu'on participe à des colloques internationaux, les gens sont assez impressionnés par le modèle québécois!», dit-il avec satisfaction.

    Synergie Brésil-Québec

    C'est donc cette expertise que MCE Conseils exporte notamment au Brésil. «On y fait de multiples interventions de transfert de connaissances, d'échanges d'outils et de formations pour des institutions», précise Claude Dorion. Depuis 2005, l'organisme collabore avec la Centrale unique des travailleurs (CUT) — la principale centrale syndicale au Brésil — dans la mise en oeuvre de structures de soutien à l'économie sociale.

    Récemment, la nouvelle présidente du Brésil, Dilma Rousseff, s'est engagée à mettre fin à la pauvreté extrême d'ici la fin de son mandat, en 2014. «Or, elle a annoncé que l'économie sociale serait l'un des acteurs importants de cette lutte contre la pauvreté, ajoute le d.g. de MCE Conseils. Elle interpelle donc un certain nombre d'agences gouvernementales — les équivalents d'Investissement Québec, de la Société générale de financement, etc. — à accompagner l'économie sociale. Et nous, nous sommes l'un des partenaires dans ces échanges de réflexions, grâce à l'expérience qu'on a acquise depuis plus de vingt ans au Québec.»

    Pour le consultant québécois, c'est une occasion qu'il considère comme inespérée, puisqu'«il est extrêmement stimulant, de par la taille et de par la capacité de nos partenaires brésiliens, de prendre nos idées et de les appliquer — en les améliorant — en fonction de leurs propres façons de fonctionner. En outre, il n'y a rien comme de montrer comment on a fait les choses pour se remettre en question, pour apprendre de leurs commentaires, ce qui contribue à améliorer nos pratiques ici au Québec.»

    ***

    Collaborateur du Devoir












    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.