Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Montréal - Des retombées économiques... et intellectuelles

    22 octobre 2011 |Claude Lafleur | Actualités économiques
    Le Palais des congrès de Montréal<br />
    Photo: Source: Palais des congrès Le Palais des congrès de Montréal
    Au Palais des congrès, on évalue à 225 millions les retombées économiques de la dernière année. Et, nous dit-on, le meilleur serait encore à venir...

    Pour une deuxième année, le Palais des congrès de Montréal a battu son record du nombre d'événements qui y ont eu lieu. «Nous avons tenu 350 événements au cours de la dernière année, dépassant de 31 % le record précédent, établi l'an dernier, rapporte Chrystine Loriaux, directrice du marketing et des communications du Palais des congrès de Montréal. Cela nous permet de penser qu'on en aura tout autant, sinon davantage, cette année!» Ces 350 événements ont généré 225 millions en retombées économiques pour Montréal — nuitées dans les hôtels, repas dans les restaurants, divertissements et activités touristiques, etc.

    À titre d'exemple, Mme Loriaux rapporte que, à la mi-octobre, le Palais a accueilli le congrès de génétique humaine, un rassemblement de 6500 personnes qui a généré des retombées économiques de 14,4 millions. En novembre, il hébergera l'American Anthropological Association, un rassemblement de 5000 personnes qui produira 10,4 millions en retombées. Un autre congrès «attendu depuis fort longtemps» est celui de l'Année polaire internationale, qui rassemblera en avril 4000 personnes, pour des retombées de 8,9 millions. L'une des particularités de ce congrès, souligne-t-elle, sera de procurer à Montréal une grande visibilité médiatique. Et l'un des plus gros congrès à se tenir l'an prochain sera celui de l'International Microwave Symposium: 10 000 personnes et 28 millions de retombées.

    Disséminer le savoir


    «Je vous cite ces quelques exemples, poursuit Mme Loriaux, pour souligner que le palais a aussi pour fonction de générer des retombées intellectuelles, c'est-à-dire que les rassemblements d'experts sur un sujet donné font en sorte que nos scientifiques en profitent tout autant. C'est dire qu'aux 225 millions de retombées économiques s'ajoutent des retombées intellectuelles, qui, bien entendu, ne se chiffrent pas!»

    D'ailleurs, le palais vient de tenir son deuxième «Rendez-vous du savoir», un colloque visant à créer et à solidifier des liens entre la communauté universitaire et le monde des affaires. Quelque 3000 personnes ont assisté aux différentes activités prévues au programme. «C'est notre façon de démontrer que le palais se veut un lieu dédié au partage des connaissances et que nous avons pour rôle d'être l'entremetteur pour les scientifiques et les gens d'affaires», indique la directrice du marketing et des communications. Dans le même esprit, le palais accueillera en mai le 80e congrès de l'Association francophone pour le savoir (l'ACFAS).

    Une kyrielle d'événements


    Hormis ces réunions savantes, le palais est l'hôte chaque année d'une diversité étonnante d'événements — certains bien connus et d'autres beaucoup moins. En premier lieu, il y a les grands salons, dont le Salon de l'automobile, suivi du Salon national de la pourvoirie, chasse et pêche, puis du Salon de la mariée, du Salon de la moto, du Salon de la beauté, du Salon de la femme, sans oublier l'Expo manger santé. Il y a en outre le Salon carrières et emplois, le Salon sur les meilleures pratiques d'affaires, le Salon national de la franchise et des occasions d'affaires.

    Il accueille également nombre de rencontres touchant la santé, dont le Forum en médecine familiale et la 4e Journée de formation interdisciplinaire pour les médecins spécialistes, de même que les examens des futurs architectes et des futures infirmières, ainsi que la remise de diplômes des ordres de comptables. De plus, quantité de groupes d'affaires, d'entreprises et d'organismes du monde de la finance y tiennent divers rassemblements dont, en décembre, leurs partys de bureau et soirées-bénéfices. Évidemment, nombre d'entreprises, d'associations et de syndicats y tiennent leur assemblée générale. Il y a enfin plusieurs réunions thématiques, allant de la Canadian Waste & Recycling Expo jusqu'à l'Extreme Cheer Fest 2012.

    Rappelant que, il y a dix ans, le palais a pratiquement doublé sa taille, Chrystine Loriaux souligne que «ce qui fait dorénavant une différence marquante, ce n'est pas tant le nombre de grands événements que le fait qu'on puisse désormais héberger deux événements à la fois. On a donc la possibilité de tenir en même temps deux événements d'envergure.»

    Agrandir par le dedans

    De surcroît, le palais vient de compléter une «redéfinition de ses espaces offerts», indique Mme Loriaux. «On n'a pas agrandi de nouveau, mais on est pourtant passé de 331 000 à 551 000 pieds carrés d'espace offert, soit une augmentation de 66 %!»

    «Comment a-t-on fait?, poursuit-elle. On s'est questionné sur chacun des pieds carrés du Palais pour voir s'il n'y aurait pas des espaces additionnels qui pourraient être mis à la disposition de notre clientèle.»

    Prenons l'exemple de la galerie commerciale, ajoute-t-elle, qui se trouve sous le palais au niveau de la rue. «Il ne s'agissait que d'une aire commerciale et de passage. Or on a décidé de mettre ces 54 800 pieds carrés à la disposition d'exposants.»

    En outre, ces derniers mois, le palais a inauguré une terrasse avec chapiteaux sur le toit de l'immeuble. «C'est un site magnifique pour tenir des événements de type corporatif», indique Mme Loriaux. Situé au 7e étage, cet espace extérieur convoité sert, durant certains congrès, à des événements VIP, ainsi que comme lieu incomparable pour faire un lancement de produits, une conférence de presse, un cocktail en soirée, etc.

    «En offrant 551 000 pieds carrés, le palais se positionne à présent sur le marché des centres de congrès d'envergure, rapporte Chrystine Loriaux. C'est un chiffre qui parle énormément, puisque nous sommes désormais le premier centre de congrès en importance au Canada en matière d'espace de réunion et le deuxième en matière d'espace d'exposition.»

    ***

    Collaborateur du Devoir












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.