Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Manifestation contre l'accord de libre-échange entre le Canada et l'Europe

    Les opposants à l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Europe ont tenté en vain de conduire leur «cheval de Troie» sur la colline parlementaire.<br />
    Photo: Agence Reuters Chris Wattie Les opposants à l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Europe ont tenté en vain de conduire leur «cheval de Troie» sur la colline parlementaire.
    Ottawa — Une manifestation menée par un cheval de Troie représentant les «vices cachés» d'un accord commercial entre le Canada et l'Union européenne a été stoppée à l'entrée de la colline parlementaire à Ottawa, hier.

    Une vingtaine de personnes étaient présentes à la manifestation malgré le temps pluvieux, dont la militante Maude Barlow et des représentants syndicaux. Le cheval de bois de quatre mètres de haut est une imitation du cheval, bien plus grand, qui aurait servi à cacher 30 soldats grecs pour mettre un terme au siège de Troie, vers 1184 avant Jésus-Christ.

    Trônant sur le trottoir en face du parlement, le cheval voulait illustrer, selon les militants, toutes les failles cachées de l'accord qui entre dans sa neuvième et possiblement dernière phase de négociations.

    Considérée comme la plus importante entente de partenariat économique depuis l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), signé en 1994, l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne donnerait aux entreprises canadiennes un accès préférentiel aux marchés européens. Mais les opposants craignent que l'entente entraîne l'érosion de la souveraineté économique du Canada, des pertes d'emplois et des problèmes pour les compagnies canadiennes.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.