Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Libre-échange entre le Canada et l'Europe - Québec solidaire aussi veut un débat public

    15 octobre 2011 |Le Devoir | Actualités économiques
    Québec solidaire joint sa voix à celle d'une coalition élargie dite de la société civile, qui exige un débat public autour des négociations de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne.

    «Québec solidaire joint sa voix au Réseau québécois sur l'intégration continentale (RQIC) et ses partenaires pour exiger un débat public et transparent sur les enjeux soulevés par la prochaine ronde de négociations de l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne. Québec solidaire s'oppose à cette nouvelle ronde d'accords commerciaux qui s'attaquent maintenant aux services publics. Une version de travail de l'Accord confirme qu'il vise des secteurs aussi fondamentaux que la santé, l'éducation et même l'eau potable», a soutenu Amir Khadir.

    Le député de Mercier a ajouté que «les pressions sont fortes pour la privatisation de pans entiers de l'État québécois, et les gouvernements du Canada et du Québec n'ont aucun mandat pour aller de l'avant dans cette voie sans issue».

    Québec solidaire ajoutait ainsi sa voix à celle du RQIC qui, jeudi, rappelait que nous sommes «à l'aube de ce qui pourrait être la dernière ronde de négociations de l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne». Le RQIC et ses partenaires «exigent un débat public, large et informé, avec la participation des divers secteurs sociaux ainsi que de nos représentants élus à l'Assemblée nationale avant toute signature de l'accord».

    Le RQIC est une coalition sociale multisectorielle regroupant plus de vingt organisations sociales du Québec, provenant des milieux syndicaux, communautaires et populaires, étudiants, environnementaux, de femmes, de droits de la personne et de développement international. Les organisations membres du RQIC représentent plus d'un million de personnes. Le point de presse de jeudi réunissait également des représentants d'Attac-France et du réseau européen De Seattle à Bruxelles.

    Ces organisations entendent se déplacer la semaine prochaine à Ottawa. «Les groupes inaugureront les événements de la semaine, lundi, en transportant sur la colline parlementaire un cheval de Troie en bois de près de cinq mètres de haut», peut-on lire dans l'invitation.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.