Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Lettres - Les minières et la loi

    25 mai 2011 | La famille Germain-Sylvain - Le 23 mai 2011 | Actualités économiques
    Nous sommes d'anciens résidants de Malartic qui ont habité au 341, rue Montcalm pendant 17 années. La compagnie minière Osisko, appuyée de la Loi sur les mines, est venue nous déloger malgré nous. Loi complètement défaillante qui a permis à une compagnie minière de déménager des maisons, de bâtir cinq établissements, de construire un nouveau quartier résidentiel avant même les audiences du BAPE et avant même l'obtention de leur permis d'exploitation. Alors, où est le droit citoyen?

    Il s'agit plutôt de l'oppression du droit minier sur le droit citoyen. Dès le début, Osisko avait son permis d'exploitation dans les poches, toutes ces procédures n'étaient qu'une mascarade. La démocratie au Québec venait de débouler. Le premier devoir de notre gouvernement est de protéger les citoyens qui l'ont élu plutôt que de protéger le droit des capitaux.

    Nous croyons qu'une réforme en profondeur de la Loi sur les mines est nécessaire afin de donner le droit aux citoyens de vivre dans le milieu de leur choix.

    ***

    La famille Germain-Sylvain - Le 23 mai 2011
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel