Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Le Chantier de l'économie sociale insatisfait

    Le Chantier de l'économie sociale regrette que le gouvernement Charest ait fait le choix «de sous-financer les entreprises d'économie sociale en aide domestique, de sous-payer leurs 6000 travailleuses et de menacer l'accessibilité des services aux personnes âgées, notamment celles à faibles revenus, [et] de ne pas respecter l'engagement de 15 000 nouvelles places en services de garde».

    Le ministre des Finances a choisi de faire peser 81 % du poids de l'augmentation de ses revenus sur le dos des particuliers, et surtout sur celui de ceux et celles ayant un revenu moyen, déplore le Chantier de l'économie sociale.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.