Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    En bref - Fixation possible des prix du chocolat

    Ottawa — La Cour supérieure de l'Ontario a émis, le 21 novembre, une série de mandats relativement à des allégations que des chocolatiers seraient impliqués dans une affaire de fixation des prix, mais les détails ne seront pas rendus publics tant que l'enquête du Bureau de la concurrence ne sera pas complétée.

    Les enquêteurs pourraient avoir complété leur examen des politiques de prix des entreprises ciblées d'ici quelques semaines, a révélé John Pecman, le commissaire adjoint du Bureau pour les affaires criminelles. L'agence a refusé de préciser combien de chocolatiers sont touchés ou de confirmer que des entreprises spécifiques sont sous enquête. Nestlé, Cadbury et Hershey ont toutefois confirmé avoir été contactées par le Bureau de la concurrence. L'enquête actuelle est centrée sur le commerce du chocolat, mais elle pourrait être élargie pour inclure d'autres friandises selon ce qui sera découvert. Le Bureau de la concurrence croit que l'affaire pourrait toucher des transactions de plusieurs milliards de dollars par année.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel