Ford prévoit d’éliminer 1400 postes administratifs

Le titre de Ford a plongé d’environ 40 % au cours des trois dernières années.
Photo: Richard Drew Associated Press Le titre de Ford a plongé d’environ 40 % au cours des trois dernières années.

Detroit — Ford éliminera 10 % de sa main-d’oeuvre administrative en Amérique du Nord ainsi qu’en Asie au cours de l’année, dans le cadre d’un effort visant à accroître ses profits.

 

Le géant américain de l’automobile compte offrir des indemnités de départ ainsi que des départs à la retraite anticipés à ses employés. L’entreprise s’attend à ce que 1400 postes soient touchés d’ici septembre. Ford prévoit que ces mesures seront suffisantes pour éviter des départs involontaires, a indiqué un porte-parole, Mike Moran. Certaines divisions, comme celle du développement de produits, seront épargnées, tout comme les travailleurs de Ford en usine.

 

Les départs volontaires seront offerts à environ 15 300 travailleurs, dont 9600 aux États-Unis, 1000 au Mexique, 600 au Canada ainsi que 4141 en Asie. Plus de détails seront fournis aux employés au mois de juin.

 

Le titre de Ford a plongé d’environ 40 % au cours des trois dernières années, alors que les investisseurs s’inquiètent de voir les ventes stagner aux États-Unis.

 

La société dépense également d’importantes sommes sur des projets dont l’avenir demeure encore incertain, comme les voitures autonomes. Plus tôt cette année, Ford avait annoncé un investissement de 1 milliard $US sur cinq ans dans l’entreprise de démarrage Argo AI, spécialisée dans la robotique.

 

Au premier trimestre, le bénéfice net du constructeur automobile avait fléchi d’environ 35 %, à 1,6 milliard. Pour l’exercice, la société s’attend à dégager un profit avant impôts de 9 milliards, comparativement à 10,4 milliards en 2016.