Les moins nantis auront droit à une compensation

Québec — Pour minimiser les impacts des hausses de tarifs sur les moins nantis, le gouvernement investit 510 millions dans un nouveau «crédit d'impôt remboursable de la solidarité».

Ce crédit est issu de la fusion de différents crédits déjà existants: le crédit d'impôt pour la TVQ, le remboursement de l'impôt foncier et un crédit qui ciblait les résidants des villages nordiques. Regroupés et bonifiés, ces crédits totaliseront 1,35 milliard comparativement à 840 millions avant leur fusion.

Pour un couple avec deux enfants, le montant maximal du crédit passe ainsi de 958 $ à 1194 $ en 2011, et à 1375 $ en 2012. Le nombre de ménages admissibles passera de 2,5 à 2,7 millions. Enfin, les personnes à faible revenu seront exemptées de la nouvelle «contribution santé».

Le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad, doit par ailleurs dévoiler au cours des prochaines semaines son nouveau Plan de lutte contre la pauvreté. Déjà, on sait que le gouvernement va ajouter 3000 logements sociaux au parc existant et 340 unités additionnelles au Nunavik, où les besoins sont criants.

Seul chef de l'opposition à soulever le sujet directement hier, le chef de Québec solidaire, Amir Kadir, a déclaré que ces efforts étaient bien modestes. «Il y a les 3000 nouveaux logements et le crédit à la solidarité, c'est très bien, mais c'est à peu près tout alors que tout le reste est à l'avenant des demandes des lucides.»