Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    La police met fin à l’occupation de la Volksbühne, scène mythique de Berlin

    29 septembre 2017 |Agence France-Presse | Théâtre

    Berlin — La police de Berlin a annoncé jeudi avoir évacué la Volksbühne, scène mythique de la capitale allemande qui était occupée depuis plusieurs jours par des protestataires dénonçant le risque de dérive commerciale du théâtre sous sa nouvelle direction. L’occupation avait été entreprise vendredi dernier par quelques dizaines de personnes. Dans leur collimateur : le nouvel intendant de la Volksbühne, le Belge Chris Dercon. L’ancien directeur de la Tate Gallery à Londres était mis en cause depuis qu’il a remplacé cette année le célèbre metteur en scène allemand Frank Castorf, chantre d’un théâtre engagé et d’avant-garde. Ses opposants y ont vu la fin d’une époque et l’entrée dans une ère moins exigeante sur le plan artistique, avec des productions plus commerciales dans un contexte financier très difficile pour la ville de Berlin. La Volksbühne est un des théâtres les plus subventionnés du pays. Recréée sous ce nom du temps de la RDA communiste, la scène s’était donné comme objectif de proposer une offre théâtrale souvent exigeante pour un public ouvrier. Sous Frank Castorf, la Volksbühne est devenue une des scènes les plus réputées d’Europe. Regroupés au sein d’un collectif d’artistes baptisé « Staub zu Glitter » (« De la poussière aux paillettes »), les protestataires entendaient transformer pour plusieurs mois la Volksbühne en scène autogérée et ouverte gratuitement au public, avec leurs propres productions ou concerts. Ils avaient appelé via les réseaux sociaux la population à venir les soutenir en apportant papier toilette, victuailles ou matériel de bureau et qualifient leur coup d’éclat de « performance théâtrale ». Avec Chris Dercon, c’est la première fois qu’un conservateur et non un metteur en scène prend la direction de cette scène.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.