Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Menu de circonstance

    17 septembre 2011 |Sylvie Nicolas | Théâtre
    Notes de cuisine
    • Texte de Rodrigo Garcia, dans une traduction de Cristilla Vasserot.
    • Mise en scène Frédéric Dubois.
    • Avec: Anne-Marie Côté, Sébastien Dorval, Jean-Michel Girouard, Marianne Marceau.
    • Une production du Théâtre du Buffet.
    • Présentée par Premier Acte au restaurant La Cuisine
    • Jusqu'au 11 octobre 2011.
    Première production de la saison chez Premier Acte, Notes de cuisine de Rodrigo Garcia n'a rien de l'exploration songée ou réformatrice. Les artisans du Théâtre du Buffet endossent le tablier de l'animation de foule, du divertissement ponctuel et nous servent ce que nous avalons quotidiennement sans rechigner: con-sumérisme, divertissement, radotage publicitaire, uniformisation de la pensée, banalisation du grave et érection du futile en souvenir marquant.

    L'équilibre de la performance exige des comédiens qu'ils jouent le jeu: une sorte de mélange des genres qui met à contribution le côté «mononcle» de la chose, l'humoriste de service, les troubadours de l'émission de fin de soirée, (salée, sucrée, assaisonnée aux kiwis et aux gentils) le monsieur ou la madame Tout-le-monde rêvant de gagner le concours du jour, et le dépassement de soi dans le Web qui fera de la moindre imbécillité un exploit. Avaler un pot entier de Nutella, dévorer du melon ou affronter un Grizzly dans l'ultime combat de la faim: le gavage de saucisses en un temps record. Le ton va de Françoise Durocher Waitress de Tremblay/Brassard à la Malbouffe à l'américaine de Morgan Spurlock, en passant par Bacon de Hugo Latulippe.

    L'ambiance est celle de la cacophonie que nous renvoient la télé ou le Net autant que celle des espaces publics ponctués par nos enthousiasmes pour le spectaculaire d'un ordinaire magnifié en extraordinaire. Le choix musical a le registre approprié et s'étend d'Angèle Arsenault à Brigitte Fontaine, sans oublier Normand L'amour et la très ordinaire (Ô combien de circonstance) ritournelle classique ou celle du bar-salon qui engourdit.

    Notes de cuisine se déploie dans un vrai resto (La Cuisine — lieu adorable) et la cohabitation des comédiens et du personnel est particulièrement réussie. Sébastien Dorval, Jean-Michel Girouard, Marianne Marceau et Anne-Marie Côté forment l'é-quipage gastro-tendance de ce buffet pamphlétaire. On a con-fié à Frédéric Dubois le rôle de Chef des cuissons et le tout est servi dans une traduction de Cristilla Vasserot, sur nid de références culturelles locales.

    Plus qu'un calque de notre américanité, Notes de cuisine agit tel un baromètre mesurant notre capacité à fermer les yeux sur la famine et la détresse, à ignorer la pauvreté du voisin, à manger au quotidien les idées reçues et acclamées. À l'ère de l'engouement pour la télé culinaire et la célébration des chefs, Notes de cuisine dresse la table.

    ***

    Collaboratrice du Devoir












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.