Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Une décision de l’ombdusman de RC sur la traduction simultanée à RDI

    L’ombudsman d’ICI Radio-Canada critique l’absence de traduction

    La direction de l’information a déclaré qu’elle allait «analyser présentement cette décision et n’entend pas la commenter».
    Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne La direction de l’information a déclaré qu’elle allait «analyser présentement cette décision et n’entend pas la commenter».

    L’ombudsman d’ICI Radio-Canada reproche à la chaîne ICI RDI d’avoir manqué à ses obligations en diffusant des contenus en langue anglaise sans traduction simultanée. Il trouve aussi « abusif »le recours à « de nombreux extraits » en anglais dans les reportages des réseaux publics, « même lorsqu’on y ajoute en surimpression une traduction française, surtout dans un bulletin diffusé à l’heure de préparation du repas du soir ».
     

    Photo: ICI Radio-Canada L’ombudsman d’ICI Radio-Canada, Guy Gendron

    Dans sa décision rendue publique mardi, l’ombudsman Guy Gendron, lui-même ancien reporter radio-canadien, « invite le service de l’information, et en particulier RDI, à la vigilance et à la réflexion sur les moyens devant être mis en oeuvre pour s’assurer de minimiser les infractions de ce genre ».

     

    La décision du gardien de l’éthique du diffuseur public découle d’une plainte déposée le 11 janvier 2017 par Marie-France Arsenault. La téléspectatrice se plaignait de l’absence de traduction en français de portions d’entrevues diffusées à ICI RDI. Elle pointait un reportage du National, tout en n’y voyant pas un cas unique, impression documentée ensuite par une émission de RDI Économie.

     

    La plaignante jugeait cette situation inéquitable puisque ce problème ne se produirait pas sur les chaînes anglophones, les extraits en français y étant immanquablement traduits. M. Gendron a réservé son jugement sur cet aspect.

     

    Négligence linguistique

     

    L’ombudsman a fait son propre pointage dans la programmation de la chaîne d’information continue en français. Il a pu citer d’autres cas de négligences linguistiques, des extraits en anglais étant laissés tels quels, sans traduction simultanée.

     

    L’analyse prend en compte différentes contraintes de production des émissions. Guy Gendron note par exemple que la chaîne ICI RDI n’emploie qu’un seul interprète à temps plein, de 9 h à 17 h, les jours de semaine. Les conférences de presse à traduire en dehors de ces heures posent des problèmes de logistique et de coûts/bénéfices à gérer par le service de l’information, note l’ombudsman, mais autant que possible dans le respect des normes et des clientèles du diffuseur.

     

    La direction de l’information a déclaré qu’elle analysait «présentement cette décision et n’entend pas la commenter ».













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.