Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    MAtv se relance

    Pour répondre au CRTC, la télé se fait plus communautaire

    18 septembre 2015 |Stéphane Baillargeon | Télévision
    «Mosaïque en lumière» (jeudi, 20 h) s’intéresse aux questions liées à l’immigration avec Chan Tep à la barre des cheminements dans le Montréal multiculturel.
    Photo: MAtv «Mosaïque en lumière» (jeudi, 20 h) s’intéresse aux questions liées à l’immigration avec Chan Tep à la barre des cheminements dans le Montréal multiculturel.

    La chaîne communautaire MAtv adapte sa programmation de la nouvelle année pour qu’elle reflète davantage la réalité montréalaise, la vie citoyenne, la culture locale et la diversité sociale.

     

    Cette mutation se traduit par l’ajout de treize nouvelles émissions et le retrait de six anciennes. En plus, un cinquième de la grille se fera désormais en anglais.

     

    Ce grand chambardement découle d’exigences formulées l’hiver dernier par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). Preuves à l’appui, après avoir décortiqué finement le contenu, le gardien des ondes au pays jugeait que MAtv ne respectait pas son mandat de chaîne communautaire en ne reflétant pas assez son milieu et sa diversité.

     

    Cette évaluation et cette conclusion réagissaient à une plainte d’un regroupement d’organismes communautaires montréalais qui voulait d’ailleurs prendre le relais de MAtv pour se conformer au mandat. La chaîne est « propulsée » par Vidéotron, comme le suggère la publicité.

     

    « Notre nouvelle programmation est une façon de répondre à la critique, dit au Devoir Steve Desgagné, directeur principal de MAtv. Nous avons rencontré les gens du CRTC en février, après la décision, et nous avons effectivement réajusté le tir. […] Une des choses mises au clair avec le Conseil, c’est la définition de l’accès et de la participation du citoyen. Évidemment, on veut s’enligner pour plus de participation, et nous avons donc fait un appel à tous pour le dépôt de projets. »

     

    Au total, MAtv aurait reçu environ 200 propositions depuis mars. Ce qu’on voit à l’écran cet automne découle de cette manne. Il a donc fallu faire de la place, et six émissions ne reviennent pas, dont Mémoire de Proulx, Tout le monde tout lu et Open télé de Sophie Durocher.

     

    Les substitutions traitent de différents enjeux sociaux et de proximité. Mosaïque en lumière (jeudi, 20 h) s’intéresse aux questions liées à l’immigration avec Chan Tep à la barre des cheminements dans le Montréal multiculturel. En concert (vendredi, 21 h) relaie les prestations de 13 groupes de musique métissée. En anglais, Montréal Billboard (lundi et mardi, 19 h), animée par Richard Dagenais, présente des organisations communautaires, tandis que Living 2 Gether propose la vision de la ville de neuf cinéastes amateurs. Il y a aussi The Street Speak (jeudi 20 h 30), une vox populi sur des sujets sociaux.

     

    Dans tous les cas, les citoyens s’impliquent davantage à l’écran, mais aussi derrière la caméra, comme le veut la tradition de la télé communautaire. Un comité consultatif aide à piloter les nouvelles orientations. On y retrouve neuf « citoyens impliqués dans leurs communautés ».

     

    MAtv est offert en exclusivité, sur la chaîne 9, aux clients de Vidéotron. On peut consulter le nouvel horaire à matv.ca.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.