Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Lettres - Ils dansent... et sacrent

    24 septembre 2011 | Geneviève Gagnon - Montréal, le 22 septembre 2011 | Télévision
    Je m'assois hier soir devant l'appareil de télévision avec ma fille de neuf ans pour écouter l'émission Ils dansent. Très bon moment de télé, mais un bémol majeur: le niveau de langage.

    Évidemment, nous sommes en présence de jeunes hommes qui affichent un look à la page avec casquette, lunettes fumées et tatouage à l'avenant. Aucun problème avec ça. Étrangement toutefois, durant ce même épisode où sera invitée une instructrice en bonnes manières et étiquette pour rappeler à ces danseurs qu'on peut encore ouvrir la porte à une femme ou, à tous le moins, faire preuve d'élégance dans la vie de tous les jours, on invitera aussi le comédien Normand D'amours à les aider à puiser dans leur intériorité. Noble mission, mais qui sûrement pourrait être atteinte sans grossièretés et sacres à la volée.

    Qu'est-ce que c'était que ça? Voulait-on sonner plus vrai? Plus cru? Désolant! Tout comme ces autres professeurs dont on a sous-titré certaines recommandations dites en franglais ou carrément en anglais. Pourquoi ne pas avoir opté pour la solution suivante: leur enjoindre de faire une phrase complète en français? De toute façon, c'est bien connu, le français est LA langue de l'étiquette et de l'élégance...

    ***

    Geneviève Gagnon - Montréal, le 22 septembre 2011
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel