Halfway Towards a Healing, The Lost Brothers

Dix ans, cinq albums, trente secondes. C’est ce qu’il m’a fallu pour découvrir ce duo d’Irlandais. Si le collègue Christian Goulet n’avait pas suggéré que je regarde le clip d’Echoes in the Wind, Mark McCausland et Oisin Leech harmoniseraient certes divinement, mais sans moi. Drôle de monde, si compartimenté qu’on peut passer à côté de ce qu’on aimerait le plus. Merci l’ami : cette chanson m’était destinée, les autres de l’album aussi. Dans la lignée d’Everly Brothers et de Simon and Garfunkel, on parle ici de timbres parfaitement complémentaires, d’accompagnement minimal (le plus souvent, une seule guitare acoustique, çà et là un piano, de petites touches d’instruments divers). On parle de rendus si doux qu’on a envie de se recroqueviller dedans. Cela s’écoute un peu comme on se perd dans la contemplation, au point de ne plus savoir ce que l’on regarde. Exquise caresse, mélancolie tranquille, calme jamais plat. La fonte des neiges peut commencer.

 

The Lost Brothers - Echoes In The Wind

Halfway Towards a Healing

★★★★
Folk indie

The Lost Brothers, Bird Dog Recordings