Songs of Sinners Live!, Tami Neilson

Tami Neilson est passée, nous a soufflés, est repartie. Quiconque a assisté au spectacle de la tournée Songs for Sinners est encore en train de ramasser ses morceaux éparpillés. Qu’importe le lieu, café grand comme ma paume, salle chic de banlieue, bar jazz, théâtre Maisonneuve (une première partie forcément trop courte), scène extérieure sous la pluie drue, elle a convaincu, terrassé, rigolé, claironné du gospel, du blues, des torch songs, du country, et on en a redemandé. En voilà ! Cet échantillonnage du spectacle, sorti dans sa Nouvelle-Zélande d’adoption (disponible sur les plateformes numériques), est le complément idéal de l’expérience. De Dylan période chrétienne (Gotta Serve Somebody) à Willie Dixon période infernale (Evil (Is Going On)), de la grande Mavis Staples (Wish I Had Answered) à la grande Mahalia Jackson (Don’t Move that Mountain), sans oublier le Wade in the Water émergé des marécages, on a de quoi attendre le retour de la formidable chanteuse.

 

Tami Neilson — Wish I Had Answered

Songs of Sinners Live !

★★★★
Spectacle

Tami Neilson, Neilson Records