Songs of Praise, Shame

Le poète punk britannique Mark E. Smith, meneur du mythique groupe The Fall, s’est éteint mercredi dernier. Son oeuvre, narquoise, baveuse, finement écrite mais livrée dans le chaos, a inspiré plusieurs générations de groupes. En voici un autre : Shame, jeune quatuor du sud de Londres qui lance un torride et pertinent premier album. On trouve dans la prosodie pesante du fantastique chanteur Charlie Steen matière à comparaisons avec le style de Smith, surtout sur les brillantes The Lick et Friction, les deux moments calmes de cet album aux guitares enragées. Passé l’étrange hard rock de Dust on Trial, les chansons plus explosives One Rizla, la brève Donk ou encore Lampoon empruntent autant au post-punk anglais qu’au rock alternatif américain des années 1980 et 1990, tiraillé entre la mise en valeur du talent mélodique du groupe et l’envie de tout casser à coups de pied en studio. C’est cependant dans le regard oblique qu’il porte sur le monde que Shame se démarque, dans le pur style The Fall. Au théâtre Fairmount le 18 février.

Écoutez One Rizla

Songs of Praise

★★★★
Rock

Shame, Dead Ocean