All Melody, Nils Frahm

En un mot : magistral. All Melody, septième album du pianiste et compositeur allemand Nils Frahm, est une puissante synthèse de sa manière : intuition dans la recherche sonore, finesse dans les enchaînements, équilibre dans les effets. C’est au-delà de la musique, c’est une immersion. Enregistré dans le studio Saal 3 du mythique Funkhaus de Berlin (studio qu’il a refait de ses mains), All Melody porte plusieurs peaux. Un pouls électro et des loops réfléchissants (Sunson), un grain aérien comme une respiration horizontale (Fundamental Values) et la densité habituelle, d’une chaleur irradiante mais sèche, de ses pièces au piano (My Friend the Forest). On tourne, on plane, on descend dans une humanité profonde et une énergie en constante réévaluation. À l’orgue, au piano et aux synthétiseurs se heurtent violon, trompette, percussions et même des choeurs moniaux, dont l’effet sacré ajoute au sublime. Saluons bien bas, car voilà du grand art. En concert à Québec le 20 mars et à Montréal le 22 mars.

All Melody

★★★★ 1/2
Néoclassique

Nils Frahm, Erased Tapes