The Official Body, Shopping

Le trio de joyeux (mais tout de même inquiets de l’état du monde) Londoniens de Shopping offre son troisième opus, à la conjoncture du pop, du post-punk, de l’afrobeat et du Krautrock, avec bien de la cloche à vache, merci. C’est un peu comme si Le Tigre, les Slits, Pylon et Gang of Four, en versions éparpillées, s’étaient rassemblés pour pondre un disque aux sonorités espiègles mais aux thèmes sérieux. Entre le Brexit et l’élection du président américain, les musiciens queer ont pas mal de soucis. Ces éléments rassemblés sont séducteurs : le primitivisme naïf et la spontanéité de ces doux dingues politisés sont une belle enveloppe. Leur univers est bien défini. Le post-punk est souvent de simples reprises remaniées de Joy Division et la couleur de Shopping est une bouffée d’air frais. Mais les 31 minutes passent sans qu’un des airs reste réellement imprimé dans nos tympans. Dommage. En concert le 31 mars au Ritz PDB.
 

The Official Body

★★ 1/2
Dance punk

Shopping, FatCat Records