A Day With the Homies, Panda Bear

Le genre de caprice d’artiste qu’on aime : Noah Lennox, alias Panda Bear, membre d’Animal Collective, lance son nouvel EP A Day With the Homies sur support physique uniquement parce que, justifie-t-il, ces cinq chansons ne sauraient être appréciées autrement. On lui donne raison ; renouant avec l’esthétique plus percussive et électro de Panda Bear Meets the Grim Reaper (2015), Lennox déploie ses harmonies vocales à la Beach Boys sur de sourds coups de tambour basse ornés de guitares trafiquées et de synthés acidulés. Or, derrière ces grooves francs évoquant les années 1990 électroniques (sur la face B surtout, le son house de Nod to the Folks, drum and bass sur l’étonnante Sunset), là tout au fond derrières les refrains sucrés et des rythmes charnus, une scène sonore faite de vent qui souffle, d’eau qui coule et autres bruitages d’ambiances meublent l’espace. Une dimension qui, semble croire Lennox, aurait été étouffée dans des écouteurs d’iPhone, mais pas sur microsillon. La chanson plongée dans son décor, coloré et effervescent.

A Day With the Homies

★★★ 1/2
Pop

Panda Bear, Domino