Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Vitrine musique

    Saturation III, Brockhampton

    5 janvier 2018 |Philippe Renaud | Musique

    « Le meilleur boys band depuis One Direction », rappe avec un brin d’autodérision Kevin Abstract, leader de Brockhampton, sur le son funk-rap de l’infectieuse Boogie, qui ouvre Saturation III. Le meilleur ? Peut-être. Le plus productif ? Assurément : paru mi-décembre, le dernier volet d’un touffu triptyque est le 3e album que le groupe a offert en 2017 ! Phénomène musical né sur un forum de discussion de Kanye West, Brockhampton propose un rap échevelé qui, par l’amalgame de ses influences musicales, se distingue nettement du courant trap dominant. En surface, on croirait entendre un rap-pop aux propriétés intemporelles, puisant dans le son des années 1990, le funk, les tendances électros d’aujourd’hui, comme l’ont fait Pharrell Williams ou encore Macklemore. C’est dans la prose que ces jeunes musiciens s’illustrent (pas tous avec le même talent de rappeur), faisant de leur album choral une chronique de la vie de pop star émergente avec énormément d’aplomb. On ressort de ce disque essoufflé avec l’intuition que le meilleur reste à venir.

    Écoutez Boogie

    Saturation III
    ★★★
    Brockhampton, Question Everything, Inc.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.