Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Palmarès: les cinq coffrets classiques de l’année 2017

    19 décembre 2017 |Christophe Huss | Musique
    Une sélection des cinq meilleurs coffrets de musique classique de l'année par notre critique Christophe Huss.
    Photomontage: Olivier Zuida Le Devoir Une sélection des cinq meilleurs coffrets de musique classique de l'année par notre critique Christophe Huss.

    La publication de coffrets classiques répond à trois approches éditoriales principales. La plus noble, « discophilique », vise à rassembler intégralement des documents sonores d’un artiste, compositeur ou ensemble. À cela s’ajoutent les rééditions économiques et les compilations. Nos coffrets de l’année couvrent ces trois champs.


    Les maîtres du baroque.
    Alpha 18 CD Alpha 372.
    Nous sommes dans le registre de la compilation économique, voire à prix d’appel. Vous devriez trouver ces 18 CD autour de 60 $. Le sel de l’affaire est que la prestigieuse maison de disques Alpha n’a pas de vieux stock à fourguer : l’étiquette n’existe que depuis les années 2000 et ne fait que du bon. Alors on retrouve ici les Dumestre, Pichon, Niquet, Garcia Alarcon, Currentzis qui illuminent le monde de la musique baroque. Et, au clavecin ? Gustav Leonhardt, Blandine Rannou ou Céline Frisch. Mieux encore : notre CD de l’année 2016, Les 7 Péchés capitaux de Monteverdi avec Garcia-Alarcon, tout comme l’Actus tragicus de Vox Luminis, paru il y a quelques mois, y sont déjà ! Dumestre dans le Stabat mater de Pergolèse, Amandine Beyer dans Les quatre saisons, Café Zimmermann dans les Brandebourgeois : à ce prix, on se pince. 

    Beethoven : Les 32 Sonates pour piano.
    Stephen Kovacevich. Warner 9 CD 0190295869229.
    Warner Classics a très bien réussi à donner une nouvelle jeunesse à ses boîtes économiques « classiques » (intégrales de symphonies, concertos et sonates), contrairement à Universal qui perd un peu pied sur ce terrain. La publication de ce coffret règle le problème de choix parmi les intégrales des sonates pour piano de Beethoven. Celle gravée entre 1991 et 2003 par Stephen Kovacevich reste à nos yeux la plus inspirante, la plus inventive, la plus solide et la plus constante. Elle est désormais disponible à petit prix dans une belle présentation.

    André Cluytens, les enregistrements orchestraux.
    Warner 65 CD 01190295886691.
    Nous sommes là dans le coeur de l’édition discophilique, puisque ce coffret rassemble tous les documents mono et stéréo du chef belge naturalisé français André Cluytens (1905-1967). Comme nous l’avons écrit lors de la parution, ce coffret est précieux non seulement pour l’art franc et racé du chef, mais surtout parce qu’il documente des sonorités typiquement françaises des années 1950-1960 aujourd’hui disparues, les factures ou écoles instrumentales ayant changé depuis.

    Rudolf Serkin – The Complete Columbia Recordings.
    Sony 75 CD 88985404062.
    Sony et RCA sont habitués désormais à nous offrir un chef-d’oeuvre éditorial pour chaque Noël. Il y a eu Fritz Reiner, Pierre Monteux, Charles Munch, ainsi que Boulez, Gould, Toscanini et Stravinski. Voici Rudolf Serkin, servi enfin aussi bien que Glenn Gould (c’était ô combien mérité !), avec tout son legs de 1945 à 1980. Ce n’est pas « tout Serkin », puisque le pianiste américain a fini sa carrière discographique chez DG, mais l’intérêt d’une boîte regroupant ses enregistrements Columbia est assurément du niveau des grands opus de Sony-RCA (Reiner, Munch, Monteux) avec, cependant, plus de duplication de répertoire. Inconvénient : depuis le coffret Reiner, le prix de ces beaux objets ne cesse de monter. Celui-ci se vend 310$.


    Claudio Abbado, The Opera Edition
    DG 60CD 479 8008.
    Universal a trouvé il y a quelques années l’habile formule éditoriale du cube, qui a souvent servi à des éditions transversales (Decca Sound, Mercury, Philips, Archiv. 111 Edition Piano…). Faisant suite à une Abbado Symphony Edition, la Opera Edition entasse 60 CD dans un cube qui, habituellement, plafonne à 50 CD. Comme pour le coffret Les maîtres du baroque, la seule liste des versions de références de cette boîte (Macbeth, Simone Boccanegra, Carmen. Wozzeck, Pelléas…) incitera à l’achat celui qui n’a pas déjà lesdites intégrales dans sa discothèque.

     

     













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.