Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Vitrine musique

    Advent, James Hoffman

    1 décembre 2017 |Geneviève Tremblay | Musique

    Il y a peu en commun entre le James Hoffman de Fault Lines (2015) et celui d’Advent, une recension de six chants de Noël à la manière murmurante. Presque effacé derrière une voix boudeuse, même un peu rauque, le musicien américain s’entoure d’une chaleur irradiante et sèche, qui fait ressortir non pas l’effet choral de Noël, mais son rattachement intérieur — plus spirituel et individuel, disons. Le rythme très, très lent et les arrangements dépouillés, exclusivement acoustiques (une guitare effleurée, un piano rond et craquant), changent agréablement des versions orchestrales et du trop-entendu de la radio commerciale. Outre Silent Night, Joy to the World et la douce O Little Town of Bethlehem, il y a ici des chants moins connus du public francophone, comme le gospel américain Go Tell It on the Mountain et le chant Away in a Manger. Si une autre voix s’invite sur Joy to the World en harmonie vocale, l’ensemble reste sobre et régulier. Une jolie pause pour un soir immobile de décembre.
     

    Advent
    ★★★
    James Hoffman, Other Songs Music












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.