Powerplant, Girlpool

Girlpool est composé de deux (très) jeunes Californiennes, Cleo Tucker et Harmony Tividad. En 2015, elles présentaient Before the World Was Big, un premier long jeu attendrissant et cru, fait de chansons folk à la structure punk. La beauté de cet album résidait dans la finesse et le minimalisme de leurs arrangements vocaux, leurs voix à l’unisson en étant l’élément central. Powerplant est aussi brodé autour de leur chant harmonieux, mais elles ont enrichi leur son. D’abord, d’un batteur, Mike Wintner. Toutefois, les ajouts ont aussi un moins bon côté : l’ensemble devient plus commun, plus générique. La ballade Soup a les caractéristiques d’un tube du courant « emo ». Sleepless est ancré dans un univers très grunge des années 1990. De berceuse sentimentale, 123 se mue en incantation rock enveloppante. Girlpool reste toutefois un groupe à fleur de peau. Sa vulnérabilité de pas encore tout à fait adultes, mixée à son admiration pour les riot grrrls, fait du groupe une force vive. En spectacle le 6 juin au Ritz P.D.B.
 

Powerplant

★★★
Folk rock

Girlpool, Anti-