Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Musique classique

    Venise et Bruxelles partenaires du Domaine Forget

    Le Domaine Forget entame une alliance avec la Chapelle musicale Reine Élisabeth de Belgique

    28 avril 2017 |Christophe Huss | Musique
    Le pianiste français Alexandre Tharaud
    Photo: Laurent Fievet Agence France-Presse Le pianiste français Alexandre Tharaud

    Le Domaine Forget a rendu public, jeudi, le programme de son festival estival. Le millésime 2017 se distingue par le début d’une collaboration quinquennale avec la Chapelle musicale Reine Élisabeth de Belgique. Cette nouvelle entente se matérialisera dès cet été par la venue du pianiste Louis Lortie.

     

    Il y a trois ans déjà, l’équipe artistique du Domaine Forget avait tissé des liens avec le Palazzetto Bru Zane de Venise afin d’établir un parallèle entre la programmation de musique de chambre du domaine et un compositeur mis à l’honneur par le Centre de musique romantique française. Cette année, ce sera Gounod. « De Gounod, il n’y a pas grand-chose en musique de chambre, nous programmerons donc surtout des oeuvres vocales, orchestrales et la Petite symphonie pour vents, concède au Devoir Paul Fortin, directeur artistique du Domaine Forget. En 2018, pour notre 40e anniversaire, nous chercherons à faire quelque chose de plus important en musique française. Ce n’est pas encore officiel, mais il y a une volonté de reconduire le partenariat pour trois autres années. »

     

    Avec Marie-Nicole Lemieux

     

    Une autre initiative va continuer : « Marie-Nicole Lemieux, notre ambassadrice, dont le contrat s’achève cette année, sera reconduite pour trois années, jusqu’en 2020 », nous apprend Paul Fortin.

     

    Marie-Nicole Lemieux sera au Domaine Forget le 29 juillet pour un concert de duos de Gounod, Mendelssohn, Schubert et Schumann avec Karina Gauvin et le 30 juillet pour son très beau projet Baudelaire, en paroles et musiques avec Raymond Cloutier.

     

    En ce qui concerne la Chapelle musicale Reine Élisabeth de Belgique, « les artistes qui sont à la Chapelle vont venir au Domaine », se réjouit Paul Fortin, qui compte envoyer « des artistes d’ici » en Belgique, à partir de 2018. Le projet est né de la volonté du directeur de la Chapelle, Bernard de Launoit, de tisser des liens en Amérique du Nord : « Au niveau de l’Académie et du Festival, nos institutions sont vraiment similaires », constate M. Fortin.

     

    Le 39e Festival du Domaine Forget, qui se tiendra du 17 juin au 20 août 2017, s’ouvrira par un concert Haendel et Vivaldi des Violons du Roy dirigés par Mathieu Lussier, avec en soliste la mezzo Michèle Losier. Le même orchestre mettra un point final au Festival, cette fois sous la direction de Bernard Labadie, avec Alexandre Tharaud dans le 1er Concerto pour piano de Beethoven. L’Orchestre symphonique de Québec visitera le domaine à deux reprises. Le 22 juillet, Fabien Gabel dirigera Johannes Moser dans le Concerto pour violoncelle de Dvorak alors que le 5 août Jacques Lacombe accompagnera Midori dans le Concerto pour violon de Tchaïkovski.

     

    Le récital du pianiste Benedetto Lupo (1er juillet) et la journée de musique de chambre de Louis Lortie et ses amis, dont Nareh Arghamanyan et Kerson Leong (24 juin), seront les rendez-vous chambristes les plus attendus.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.