Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    David Bowie, un an plus tard

    La légende du rock revient avec un mini-album posthume, comprenant ses ultimes enregistrements en studio, et un vidéoclip inédit

    10 janvier 2017 | Philippe Renaud - Collaborateur | Musique
    La mémoire de David Bowie planera assurément durant la présentation du 59e gala des Grammy, le 12 février, puisque l’artiste y est nommé dans quatre catégories .
    Photo: Stephen Chernin Associated Press La mémoire de David Bowie planera assurément durant la présentation du 59e gala des Grammy, le 12 février, puisque l’artiste y est nommé dans quatre catégories .

    Les mélomanes ont en mémoire en ce 10 janvier les refrains de David Bowie, décédé le 10 janvier 2016 des suites d’une maladie jusque-là tenue secrète. Le musicien britannique, qui aurait eu 70 ans dimanche dernier, fait ces jours-ci l’objet de commémorations au moment où la maison de disques Columbia édite un mini-album de quatre chansons considérées comme ses ultimes enregistrements en studio.

     

    C’est dans cette journée de janvier 2016 que nous apprenions la mort du « Thin White Duke » — référence au personnage de son album Station to Station (1976) —, de même que ce cancer du foie qui le rongeait depuis 18 mois. Dès l’annonce de sa mort, ses fans avaient ressenti le besoin de se réunir pour lui rendre hommage, devant son appartement new-yorkais, devant une murale du quartier londonien de Brixton où il est né, ou encore devant le logement de Berlin qu’ont occupé Bowie et Iggy Pop lors de leur séjour à la fin des années 1970. Le choc de cette annonce fut d’autant plus grand que, deux jours plus tôt, pour son 69e anniversaire, il nous offrait l’impeccable Blackstar, son 25e album studio.

     

    Célébration

     

    Dimanche, l’O2 Academy de Brixton était bondé pour le premier d’une série de cinq grands concerts en hommage à la légende du rock. L’événement, au bénéfice de l’organisme Children the Arts, a réuni sur scène les collaborateurs de David Bowie ainsi qu’une poignée d’interprètes, parmi lesquels Simon Le Bon (Duran Duran), La Roux et Tom Chaplin (Keane). Le concert favorablement accueilli par la presse musicale britannique sera donné à nouveau ce mardi soir à New York, puis à Los Angeles (25 janvier), Sydney (29 janvier) et Tokyo (2 février).

     

    Soulignant à sa manière l’anniversaire de naissance de Bowie, Columbia a lancé dimanche No Plan, EP réunissant quatre chansons préalablement éditées en formats physiques le 21 octobre dernier sur la trame sonore originale de la production off-Broadway Lazarus. David Bowie fit d’ailleurs sa dernière apparition publique en décembre 2015, lors de la première de cette comédie musicale constituée de grands succès de l’icône. Accompagnant la sortie du mini-album, un nouveau vidéoclip, truffé de références à l’oeuvre de Bowie et réalisé par le Britannique Tom Hingston, a été mis en ligne.

     

    Ces quatre récentes chansons — Lazarus, déjà parue sur l’album Blackstar, No Plan, Killing a Little Time et When I Met You — furent enregistrées durant les sessions de l’album Blackstar avec les musiciens du quartet du saxophoniste américain Donny McCaslin. Celui-ci se produira au Gesù le 30 juin, à l’invitation du Festival international de jazz de Montréal.

     

    Regard intime

     

    La mémoire de Bowie planera assurément durant la présentation du 59e gala des Grammy, le 12 février, puisque l’artiste y est nommé dans quatre catégories : meilleure performance rock, meilleur album alternatif et meilleure conception sonore d’album (Best Engeneered Album — Non Classical) pour Blackstar et meilleure chanson rock pour sa chanson titre. L’illustrateur et graphiste Jonathan Barnbrook est aussi mis en nomination pour la pochette de Blackstar.

     

    Enfin, le service public anglais BBC télédiffusera ce week-end un nouveau documentaire intitulé David Bowie : The Last Five Years. Réalisé par Francis Whately, réalisateur qui signait en 2013 Five Years sur le travail de Bowie entre 1971 et 1983. Le film offre un regard intime sur la création des albums The Next Day (2013), Blackstar et de la comédie musicale Lazarus.













    Envoyer
    Fermer
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.