Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Musique classique

    «Réflexions sur la vie», le courage à l’état pur

    Le CNA d’Ottawa présente un projet musical multidisciplinaire

    19 mai 2016 |Christophe Huss | Musique
    «Réflexions sur la vie», un projet musical multidisciplinaire en quatre parties
    Photo: Fred Cattroll «Réflexions sur la vie», un projet musical multidisciplinaire en quatre parties

    Le grand projet Life Reflected –Réflexions sur la vie, marquant le début de mandat du brillant chef anglais Alexander Shelley au Centre national des arts à Ottawa, prend vie, au sens propre.

     

    C’est ce jeudi que sera créé dans son intégralité Réflexions sur la vie, un projet musical multidisciplinaire en quatre parties piloté par Donna Feore et impliquant les compositeurs Zosha di Castri, Jocelyn Morlock, Nicole Lizée et John Estacio.

     

    Les substrats créatifs sont respectivement la nouvelle Dear Life (Rien que la vie) de la Prix Nobel de littérature Alice Munroe ; l’histoire tragique d’Amanda Todd, jeune fille de 15 ans victime de cyberintimidation, qui s’est enlevé la vie en 2012 ; le parcours de l’astronaute Roberta Bondar et le poignant I Lost My Talk de la poétesse micmaque Rita Joe.

     

    Dear Life et I Lost My Talk, créés en septembre 2015 et janvier 2016, forment le premier et le dernier volet de la structure quadripartie dans laquelle s’inséreront les oeuvres de Jocelyn Morlock et Nicole Lizée. « Le projet totalisera de 70 à 75 minutes non stop dans lequel chaque partie mène à la suivante », dit au Devoir Alexander Shelley.

     

    Libérez les artistes !

     

    « Quand je repense aux grandes périodes créatrices du XXe siècle, je reviens toujours aux Ballets russes dans les années 1920, où tous types d’artistes — Coco Chanel, Jean Cocteau, Igor Stravinski, Juan Miro — s’agglutinaient autour de Serge Diaghilev et travaillaient ensemble pour créer de nouveaux ballets. »

     

    Alexander Shelley pense que la réunion de créateurs autour d’un maître de projet (Donna Feore, dans le cas présent) présente un « immense potentiel » : « Travailler avec d’autres peut parvenir à libérer des artistes. » Pour l’auditoire, Shelley y voit une « nouvelle porte d’entrée », solution de remplacement à la musique pure. « On peut penser que, si la musique perd l’auditeur, les images peuvent le raccrocher. »

     

    Alexander Shelley se défend d’avoir un « programme féministe ». « Le fait que les témoignages choisis soient le fruit de quatre puissantes voix de femmes est le fruit du hasard. Ce n’était pas un objectif, mais lorsque vous avons cherché des histoires fortes et des personnalités fortes, la narration qui s’est imposée est celle de quatre femmes qui, à divers titres, ont vécu l’adversité. »

     

    Sur le plan des compositions, Réflexions sur la vie sera un « kaléidoscope de styles » : « Zosha di Castri a un langage d’avant-garde, complexe ; Jocelyn Morlock mêle atonalité et minimalisme ; Nicole Lizée est une aventurière urbaine intégrant l’électronique et John Estacio compose dans un langage très accessible », résume le chef.

     

    « Très excité » à l’idée d’agglomérer l’ensemble du projet, qu’il compte présenter à travers le Canada à l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération, Alexander Shelley s’est distingué dans la préparation en étudiant avec son orchestre les oeuvres souvent des mois avant leur création, afin de favoriser leur assimilation par les musiciens. « Soyons réalistes, c’est ma lune de miel à Ottawa, mais tout le monde est très ouvert pour tenter des choses, si ces choses sont expliquées clairement. J’aime communiquer, expliquer et travailler durement. »

     

    « La récompense vient à la fin », ajoute Alexander Shelley. Le public répondra ce soir.

    Réflexions sur la vie
    Oeuvre collective de Zosha di Castri, Jocelyn Morlock, Nicole Lizée et John Estacio. Mise en scène et coordination : Donna Feore. Orchestre du Centre national des arts, Alexander Shelley. Centre national des arts d’Ottawa, jeudi 19 mai. Webdiffusion en direct à 18 h d’une table ronde précédant la création.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.