Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Musique classique

    Fièvre contemporaine chez Les Violons du Roy

    2 mars 2016 |Christophe Huss | Musique
    Reinhard Goebel, le chef le plus iconoclaste de l’univers baroque, dirigera un concert à la salle Bourgie en octobre.
    Photo: Alexandre Vovan Reinhard Goebel, le chef le plus iconoclaste de l’univers baroque, dirigera un concert à la salle Bourgie en octobre.

    Les Violons du Roy, par la voix de leur directrice générale, Astrid Chouinard, et du directeur principal de l’administration artistique, Laurent Patenaude, ont présenté mardi, en présence de Bernard Labadie et Mathieu Lussier, leur saison 2016-2017.

     

    Il est précisé que le menu musical a été élaboré « avec la complicité de Bernard Labadie, d’Anthony Marwood, de Mathieu Lussier, des musiciens de l’orchestre et de réputés artistes invités ». Anthony Marwood, désormais premier artiste invité des Violons du Roy, a décidé de frapper fort pour son premier concert à la Maison symphonique de Montréal, le 1er octobre. Son programme Beethoven pour le temps présent associera la 5e Symphonie de Beethoven à Zipangu de Vivier et à un concerto pour guitare électrique de Steven Mackey. Mais il n’est pas le seul à vouloir pimenter le menu musical, puisque Alexandre Tharaud reviendra, en juin 2017, à la salle Bourgie pour créer un concerto d’Oscar Strasnoy composé pour lui-même et Les Violons du Roy.

     

    Quatuor de choc

     

    Parmi les concerts de la Maison symphonique, on trouve Le Messie de Haendel par Bernard Labadie, avec un quatuor de choc (Lucy Crowe, Iestyn Davies, Allan Clayton et Luca Pisaroni), un concert associant Mathieu Lussier et Charles Richard-Hamelin dans le 22e Concerto de Mozart et Le roi Arthur de Purcell avec Anna Prohaska en fin de saison.

     

    Huit concerts auront lieu à la salle Bourgie, et non des moindres, avec le retour du chef le plus iconoclaste de l’univers baroque, Reinhard Goebel, en octobre, et les venues du contreténor le plus virtuose du monde, Philippe Jaroussky, en avril, et des deux grandes vedettes du clavecin, Mahan Esfahani (qui jouera Gorecki aux côtés de Bach) et Jean Rondeau.

     

    Le flûtiste Maurice Steger reviendra également, en janvier 2017, de même que la soprano Lydia Teuscher pour un concert de cantates de Bach. Anthony Marwood se produira également à la salle Bourgie, avec le Sextuor de Richard Strauss et La nuit transfigurée de Schoenberg. Au total, Bernard Labadie et Mathieu Lussier dirigeront chacun quatre des 12 concerts, alors qu’Anthony Marwood en mènera deux.

     

    Ville de Québec

     

    À Québec, toute la saison sera hébergée au Palais Montcalm et articulée entre trois séries : les « Grands rendez-vous », « Le baroque avant tout » et des « Rencontres ». S’ajoutent au programme montréalais un concert baroque dirigé par Jonathan Cohen en février et des Concertos pour orgue de Haendel en mars 2017. Huit des programmes, dont un exclusif, en avril 2017, seront donnés également en après-midi.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.