Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Musique classique

    Charles Dutoit à l’OSM: les répétitions vues de l’intérieur

    18 février 2016 |Christophe Huss | Musique
    Charles Dutoit photographié l’an dernier alors qu’il était venu à Montréal annoncer son retour au pupitre de l’OSM pour un soir à la Maison symphonique.
    Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Charles Dutoit photographié l’an dernier alors qu’il était venu à Montréal annoncer son retour au pupitre de l’OSM pour un soir à la Maison symphonique.

    Ce jeudi soir à 20 h, Charles Dutoit foulera pour la première fois la scène de la Maison symphonique de Montréal et retrouvera l’orchestre dont il divorça brutalement en 2002. L’événement, qui sera accessible en direct en vidéo sur le portail Internet Medici.tv, se prépare dans une bonne ambiance selon les échos de répétitions publiées sur les réseaux sociaux.

     

    Selon le témoignage du clarinettiste André Moisan, personnalité colorée de l’OSM, connu pour son esprit et son franc-parler, il n’y a eu aucun inconfort lors de la reprise de contact avec Charles Dutoit. Moisan parle de son « plaisir musical » en ces termes : « On fait de la musique et on retrouve celui qui a sculpté le son de l’OSM pendant 25 ans […] et ça se traduit en des interprétations assez puissantes et raffinées. » Le clarinettiste suggère aux auditeurs d’attacher « ceintures et tuques ».

     

    Ils sont 66 musiciens encore actifs à avoir fait partie de l’orchestre en 2002, au départ de Charles Dutoit. Six (cinq hommes et une femme) se sont prévalus de leur droit à l’absentéisme, proposé par la direction de l’OSM à ceux qui ne voulaient pas refaire de la musique avec leur ancien directeur musical. Des allégations de harcèlement avaient valu à l’époque qu’il claque brutalement la porte.

     

    « De la belle musique »

     

    À la remarque du trompettiste Jean-Luc Gagnon (l’un de ces six musiciens), rappelant qu’une majorité de la soixantaine d’instrumentistes avait en 2002 voté contre une résolution demandant son retour, et s’étonnant de les voir d’un état d’esprit fort différent, la violoniste Marianne Dugal rétorque que « tout le monde est de bonne humeur », « travaille fort » et « fait de la belle musique ». Marianne Dugal traite Dutoit de « magicien » sur sa propre page et l’associe à des hashtags#semainederêve et #lemaîtreestderetour. Tous deux demandent encore à faire leurs preuves.

     

    L’OSM, engagé par Spectra pour ces deux concerts de Charles Dutoit et Martha Argerich, se garde encore une petite gêne et n’a pas encore twitté sur @osmconcerts. La twittosphère est d’ailleurs assez discrète pour l’heure.

     

    La demande du Devoir d’assister à ces retrouvailles en répétition a été déclinée par l’Équipe Spectra, de même que toute entrevue ou rencontre avec la presse.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.