Midgard, La Mandragore

Ils sont passés par l’Espagne et l’Allemagne du Moyen Âge avant de s’imprégner de l’Al-Andalus conviviale. Les voici maintenant sur les sentiers des Vikings, non pas seulement dans le sens littéral, mais plutôt en essayant de reconstituer leur trajectoire et d’imaginer les musiques qu’ils auraient pu rencontrer, jusqu’à la Méditerranée, où ils ont commercé, et à l’Islande qu’ils ont conquise. Cela suppose de la polska ou du folk baroque ; des chants et sagas en islandais, en suédois, en norrois ou en norvégien ; des instruments comme le nickelharpa, cette splendide vielle à archet de Suède, ou la sackpipa, une cornemuse scandinave. Bien sûr, La Mandragore conserve des instruments qui ont fait leur marque, tels la flûte à bec, l’oud, le cistre et quelques percussions ; bien sûr que des métissages avec le Moyen-Orient sont encore explorés, mais la présence nordique, tout comme le développement du chant collectif, confère à ce disque un fort caractère.

Midgard

Musique

La Mandragore, Big Round Records/Naxos