Watercolor, Oeuvres de Ravel, Rachmaninov, Chen Peixun et Tan Dun. Shen Lu (piano). Steinway Sons 30039 (Naxos).

D’innombrables concours musicaux nous livrent leur cargaison de lauréats. Comment vont faire tous ces Coréens et Chinois, qui, souvent, portent les mêmes patronymes, pour se distinguer ? Et pour nous, observateurs, pourquoi prêter davantage attention à l’un plutôt qu’à l’autre ? J’ai écouté le CD Watercolor, titre dérivé du nom de l’opus 1 de Tan Dun, Eight Memories in Watercolor, notamment parce que le programme (une oeuvre chinoise automnale, Miroirs de Ravel et Études-Tableaux op. 33 de Rachmaninov) me paraissait intelligent. Et j’ai été accroché sans répit par un vrai talent. Shen Lu, lauréat de divers prix, certes, est avant tout un artiste sensible doté d’un vrai toucher, qui n’est pas sans évoquer ce que nous avons entendu, le week-end dernier, de la part de Benjamin Grosvenor. La liquidité est son élément et, en prime, il nous fait découvrir par quelle chinoiserie décorative Tan Dun a amorcé sa carrière !

Watercolor

Classique

Oeuvres de Ravel, Rachmaninov, Chen Peixun et Tan Dun. Shen Lu (piano). Steinway Sons 30039 (Naxos).