Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous

    Les prix Opus récompensent la constance

    2 février 2015 |Christophe Huss | Musique
    L’événement musical de l’année est l’inauguration des deux orgues Casavant, au Palais Montcalm de Québec et à la Maison symphonique de Montréal, alors que l’OSM et Kent Nagano sont distingués pour leur rayonnement à l’étranger, notamment lors de la tournée européenne du printemps 2014.
    Photo: Pedro Ruiz Le Devoir L’événement musical de l’année est l’inauguration des deux orgues Casavant, au Palais Montcalm de Québec et à la Maison symphonique de Montréal, alors que l’OSM et Kent Nagano sont distingués pour leur rayonnement à l’étranger, notamment lors de la tournée européenne du printemps 2014.

    Lorraine Vallancourt et le Nouvel Ensemble Moderne pour leur concert du 25e anniversaire, la Chapelle historique du Bon-Pasteur, pour son quart de siècle de programmation musicale, et Johanne Goyette, pour les 20 ans d’ATMA, ont été honorés, dimanche, par les prix Opus du Conseil québécois de la musique.

     

    Il ne manque au panorama que François Mario Labbé, pour les 30 ans d’Analekta… Mais il n’y avait sans doute plus de place dans les hommages à divers jubilaires honorés dimanche lors du 18e Gala des prix Opus à la Salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal.

     

    Johanne Goyette, présidente et fondatrice de la Maison de disques ATMA Classique, a reçu le prix Hommage, alors que cinq lauréats se partageaient 25 500 $. La principale dotation va au compositeur de l’année, Samy Moussa, dont une oeuvre sera créée par l’OSM le 17 février prochain. Louise Bessette est interprète de l’année, le chef Andrei Feher, désormais assistant de Paavo Järvi à Paris, est très logiquement la découverte de l’année. La Chapelle historique du Bon-Pasteur, pour son 25e anniversaire, est diffuseur de l’année, alors qu’Au Vieux Treuil est consacré au titre de « diffuseur pluridisciplinaire ».

     

    L’événement musical de l’année est, on ne peut plus logiquement, l’inauguration des deux orgues Casavant, au palais Montcalm de Québec et la Maison symphonique de Montréal, alors que l’OSM et Kent Nagano sont distingués pour leur rayonnement à l’étranger, notamment lors de la tournée européenne du printemps 2014.

     

    Pour les concerts, la rencontre entre Hélène Grimaud et Yannick Nézet-Séguin remporte deux prix. Ici aussi, le trophée tombe sous le sens, puisque la Symphonie (3e de Bruckner) de ce concert a été enregistrée et publiée par ATMA.

     

    Sont également distingués Caprice pour Juditha Triumphans, le NEM, Solomon des Violons du Roy, Extase française aux Îles du Bic, De souffles et de machines par Quasar, Pierre et le pou de Sacré Tympan (concert jeunesse), Essence des bois des Productions Yves Léveillé et Le rêve de Grégoire de Pierre Michaud, « création de l’année ».













    Envoyer
    Fermer
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.