Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Concerts classiques

    Bricolage…

    26 février 2014 |Christophe Huss | Musique
    Viva Verdi!
    Goulet : Histoire de pêche. Respighi : Danses et Airs anciens, 3e suite. Donizetti : Concertino pour clarinette. Verdi : Quatuor (arr. Brott). Bassi : Fantaisie sur des thèmes de Rigoletto (arr. Giampieri). Kornel Wolak (clarinette ; Goulet), Giampiro Sobrino (clarinette ; Donizetti et Bassi), Orchestre de chambre McGill, Boris Brott. Salle Bourgie, mardi 25 février.

    Il serait possible de décrire, mais il est plus éloquent de raconter. Raconter que je suis sorti, discrètement, après le 1er mouvement de la transcription pour cordes du Quatuor de Verdi qui ouvrait la seconde partie.

     

    Si je suis sorti, c’est parce que j’ai considéré que le bricolage de notes approximatives et d’intonations douteuses à la pelle que je venais de subir dans cet Allegro initial ne témoignait pas d’un respect suffisant du public. Il ne s’agissait pas d’accidents de parcours, inhérents au concert et à la pratique, difficile, d’une discipline artistique. C’était la résultante d’un évident manque de préparation, de maturation et de maîtrise. Et ça, ce n’est pas fair play pour des gens qui sortent par –10 degrés pour vous entendre et qui payent pour cela.

     

    Je ne saurais donc statuer sur la prestation de Giampiero Sobrino dans la fantaisie de Bassi. Je l’ai entendu dans le Concertino de Donizetti et c’est un instrumentiste jovial et compétent. Rien à redire sur la première partie, fort présentable : l’accompagnement du Donizetti était ajusté et la création de Maxime Goulet sérieusement préparée. Les Danses et airs anciens de Respighi — oeuvre était judicieusement choisie — furent l’occasion d’accueillir les élèves du Centre d’art de Préville. Les jeunes renforts se sont comportés avec discipline.

     

    Le plus original de la soirée fut la création de Maxime Goulet. Diplômé de l’Université de Montréal reconverti dans la création de musiques de jeux vidéos, Goulet a, une nouvelle fois, démontré qu’il n’avait peur ni de la mélodie, ni de la narration musicale. En cerise sur le gâteau, le clarinettiste Kornel Wolak se faisait acteur, dans une pièce habilement scénarisée. Goulet ne va pas révolutionner l’histoire de la musique, mais il va nous intéresser encore plus d’une fois dans le futur…

    VIVA VERDI !
    Goulet : Histoire de pêche. Respighi : Danses et Airs anciens, 3e suite. Donizetti : Concertino pour clarinette. Verdi : Quatuor (arr. Brott). Bassi : Fantaisie sur des thèmes de Rigoletto (arr. Giampieri). Kornel Wolak (clarinette ; Goulet), Giampiro Sobrino (clarinette ; Donizetti et Bassi), Orchestre de chambre McGill, Boris Brott. Salle Bourgie, mardi 25 février.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.