Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Le violoncelliste et chef d'orchestre Yuli Turovsky s'est éteint

    Le musicien a entre autres fondé I Musici de Montréal

    15 janvier 2013 16h24 |Christophe Huss | Musique
    Le violoncelliste et chef d'orchestre Yuli Turovsky en 2003. En 1983, il a fondé I Musici de Montréal orchestre de chambre composé de 15 musiciens, à l'impressionnant répertoire, qui s'est produit dans 23 pays et a enregistré une cinquantaine de disques
    Photo: I Musici Le violoncelliste et chef d'orchestre Yuli Turovsky en 2003. En 1983, il a fondé I Musici de Montréal orchestre de chambre composé de 15 musiciens, à l'impressionnant répertoire, qui s'est produit dans 23 pays et a enregistré une cinquantaine de disques
    Le violoncelliste et chef d'orchestre Yuli Turovsky est décédé dans la nuit de lundi à mardi à Montréal, à l'âge de 73 ans. Originaire de Moscou, il avait élu domicile à Montréal en 1977, y fondant six ans plus tard I Musici de Montréal. Yuli Turovsky avait été naturalisé canadien en 1980.

    Le legs de Yuli Turovsky est immense. Son travail en faveur de la musique classique au Québec et du rayonnement international de la métropole, est indissociable de la présence à ses côtés de sa femme violoniste Eleonora, décédée en mars dernier. À eux deux, ils ont créé et mené — lui comme chef et directeur artistique, elle comme premier violon — un orchestre de chambre de niveau international portant haut les couleurs de Montréal.

    Pédagogues renommées, ils ont tous deux formé de nombreux musiciens. Tel un chant du cygne dans cette carrière de professeur, Yuli Turovsky a eu le bonheur de rencontrer ces dernières années «l'élève de sa vie», Stéphane Tétreault. Très diminué par la maladie, il a pu assister, ému, en avril 2012, à la Maison symphonique de Montréal, à la première interprétation du Concerto pour violoncelle de Dvorak par son disciple, sur son fameux violoncelle Stradivarius.

    En arrivant à Montréal, Yuli Turovsky était déjà un musicien internationalement reconnu. Vainqueur, en 1969 du Concours de violoncelle de l'URSS et 2e prix, en 1970, du Concours international «Printemps de Prague», il fut engagé à cette époque par Rudolf Barshaï comme violoncelle solo de l'Orchestre de chambre de Moscou et enseigna à l'École centrale de musique de Moscou et au Conservatoire de Moscou. En 1976, il avait formé le Trio Borodine avec Rotislav Dubinsky (violon) et Luba Edlina (piano) et quitta l'URSS la même année avant de se fixer à Montréal l'année suivante.

    En 1983, Yuli Turovsky a fondé I Musici de Montréal orchestre de chambre composé de 15 musiciens, à l'impressionnant répertoire, qui s'est produit dans 23 pays et a enregistré une cinquantaine de disques, notamment pour l'Étiquette anglaise Chandos. Il a enseigné le violoncelle au Conservatoire de musique de Montréal, à son arrivée, puis, à partir de 1981 à l'Université de Montréal.

    Plus de détails dans
    Le Devoir de demain.

    Yuli Turovsky interprétant une sonate pour violoncelle de Kodály (source IMusici)

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel