Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Une grande dame à Orford

    Le festival de musique classique dévoile sa programmation 2012

    9 mai 2012 |Christophe Huss | Musique
    La venue au Canada de la grande dame du piano Zhu Xiao Mei représente un événement!
    Photo: Mirare La venue au Canada de la grande dame du piano Zhu Xiao Mei représente un événement!
    Pour plus de renseignements: www.arts-orford.org.
    La direction du Centre d’arts Orford a rendu publique hier la programmation 2012 du festival. Celui-ci se place dans la stricte continuité de la ligne imposée par le directeur artistique, Jean-François Rivest : concerts, mais aussi conférences, expositions et ciné-club prôneront les mérites d’une culture au sens large.

    Par rapport aux grands rêves d’association avec l’OSM, il y a trois ans, les ambitions ont été visiblement revues à la baisse et prendront, comme en 2011, une forme minimale : un concert de chambre élargi, le 7 août, avec Kent Nagano et le baryton François Le Roux, et une répétition publique de l’Orchestre de l’Académie Orford (OAO) sous la direction de Kent Nagano, le 8 août.


    L’OAO participera à la Virée classique du 11 août à la Maison symphonique de Montréal dans des oeuvres - dont les Quatre saisons - reprises le lendemain au Centre d’arts. L’OAO assurera également deux concerts d’une « série orchestre » : l’un, le 29 juillet, avec Stéphane Tétreault dans le 1er concerto pour violoncelle de Chostakovitch et l’autre, le 4 août, avec les chanteurs du stage d’art vocal dans des extraits des Noces de Figaro de Mozart.


    La vraie vedette de cette programmation est si discrète que son visage n’est même pas sur la couverture du programme ! À croire que même le Festival ne réalise pas l’événement que représente la première venue au Canada de la grande dame du piano Zhu Xiao Mei, 63 ans, qui viendra le 8 juillet jouer les Variations Goldberg de Bach. Nous avons à plusieurs reprises comparé l’aura artistique de Zhu Xiao Mei à celle de Mitsuko Uchida. Ceux qui voudront se préparer à l’événement pourront lire sa poignante biographie, La rivière et son secret - Des camps de Mao à Jean-Sébastien Bach, parue en 2007. On notera au passage la haute tenue de la « série piano », qui présente par ailleurs Beatrice Rana dans les Préludes de Chopin, Anton Kuerti dans la Sonate D. 960 de Schubert et Alexandre Tharaud dans le 1er livre de Préludes de Debussy.


    La « série cordes », elle, affiche le Nouveau Quatuor Orford, Alexandre da Costa, un violoncelliste du nom de Pavel Gomziakov et le no-name Nikita Boriso-Glebsky, bien en évidence, lui, sur la brochure. Il est même présenté comme « Lauréat du Concours international de Montréal 2010 » - ou « Winner of… », pour être encore plus explicite en anglais. Le lauréat 2010 de cette compétition, qui au passage se nomme le Concours musical international de Montréal (CMIM), est Benjamin Beilman. Il avait écrasé la concurrence, notamment celui qui s’orthographiait alors Borisoglebski et avait fini troisième.


    Le festival qui aura lieu du 23 juin au 12 août rendra hommage à Jacques Hétu et proposera trois concerts de musique sacrée à l’abbaye Saint-Benoît-du-Lac.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.