Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Tous pour Chopin

    Le bicentenaire de la naissance du compositeur est célébré de par le monde

    22 février 2010 |Associated Press | Musique
    Paris — Un génie universel concentré dans une petite quinzaine d'heures de musique: en cette année du bicentenaire de sa naissance, Chopin, le prince du piano romantique, est célébré par ses innombrables admirateurs, de sa Pologne natale à sa patrie d'adoption, la France, des pyramides d'Égypte au château de Nohant où il composa d'inoubliables chefs-d'oeuvre au côté de sa George Sand bien aimée. Jusque dans l'espace où les astronautes de la navette Endeavour ont emporté une de ses partitions.

    Si le monde entier célèbre le génial compositeur des Nocturnes, Préludes, Mazurkas, Ballades, Études, Valses, Scherzos et autres Polonaises, il n'est qu'en Pologne où ces commémorations s'accompagnent de cet intense sentiment national et de reconnaissance pour l'artiste qui a su le mieux capturer l'essence de l'âme polonaise.

    «Fryderyk Chopin est une icône polonaise», résume Andrzej Sulek, directeur de l'Institut Fryderyk Chopin de Varsovie. «Dans la culture polonaise, il n'existe aucune autre figure aussi célèbre dans le monde et qui représente aussi bien la culture polonaise.»

    Certains vont encore plus loin. Si les Polonais tiennent tant à revendiquer la paternité de son génie, c'est que l'admiration universelle suscitée par Chopin dépasserait celle pour le défunt pape Jean-Paul II ou le Prix Nobel Lech Walesa, figures moins consensuelles, avancent des responsables polonais. «Chopin est universel», explique Mariusz Brymora, du ministère des Affaires étrangères.

    De là à faire fructifier cette admiration mondiale en marchandise d'appel pour la Pologne, il y a un pas que ce responsable n'hésite pas à franchir. «Nous sommes convaincus que Chopin est la meilleure marque de Pologne, le meilleur produit de Pologne. Il n'y a rien de comparable à lui», avoue avec une belle franchise M. Brymora.

    Les amoureux de Chopin préféreront retenir les hommages en musique qui lui sont rendus partout dans le monde en cette année du bicentenaire. En Pologne, une série de concerts est prévue du 22 février au 1er mars, date anniversaire, à Varsovie et à Zelazowa Wola, sa ville natale près de la capitale, en présence des plus grands pianistes du monde, Daniel Barenboim, Evgeny Kissin, Garrick Ohlsson, Martha Argerich ou Krystian Zimerman.

    Né, selon la plupart des sources, le 1er mars 1810 dans le Duché de Varsovie, Frédéric Chopin est mort de tuberculose en 1849, à l'âge de 39 ans.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.