La Ville de Gatineau boycotte l'animateur de radio Roch Cholette

Le maire de Gatineau, les fonctionnaires et la majorité du conseil municipal ont décidé de boycotter l'émission diffusée le midi au 104,7 FM.
Photo: Wikimedia Le maire de Gatineau, les fonctionnaires et la majorité du conseil municipal ont décidé de boycotter l'émission diffusée le midi au 104,7 FM.

Dénonçant la « mauvaise foi » et la « malhonnêteté intellectuelle » de l’animateur radio Roch Cholette, le maire de Gatineau, les fonctionnaires et la majorité du conseil municipal ont décidé de boycotter son émission diffusée le midi au 104,7 FM. Le propriétaire de la station, Cogeco, dit « prendre la situation au sérieux » et veut « rétablir les ponts ».

 

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a fait parvenir vendredi matin une lettre explicative au grand patron de Cogeco, Louis Audet, dans laquelle l’élu ajoute que la Ville n’achètera plus de publicité dans l’émission de Roch Cholette, Solide comme le Roch.

 

« Même si le style corrosif de l’animateur a toujours fait controverse, je l’ai longtemps défendu, disant que les politiciens, au nom de la démocratie, devaient se plier à ce genre d’entrevues plus musclées, écrit le maire Pedneaud-Jobin. Toutefois, au fil des années, ses entrevues, ses chroniques et ses commentaires ont glissé vers l’arrogance, l’agressivité, le mensonge, le mépris. »

 

Le maire de Gatineau a également publié sa lettre sur sa page Facebook. Il affirme que Roch Cholette, un ancien élu libéral de la région qui a aussi été délégué du Québec à Ottawa, « n’attaque pas les idées, il s’attaque à l’intégrité des personnes, qu’ils soient élus ou fonctionnaires. Il déforme les faits, invente des scandales, propage de fausses nouvelles. Il a aussi peu de respect pour les faits que pour les personnes ».

 

Le maire, les conseillers et les fonctionnaires continueront de participer aux autres émissions du 104,7 FM « pour ne pas nuire à la station dans son ensemble », précise M. Pedneaud-Jobin.

 

« Évaluer les griefs »

 

Du côté de chez Cogeco, le président de Cogeco Média, Richard Lachance, a pris connaissance de la lettre du maire de Gatineau, et a affirmé au Devoir qu’il « évaluera les griefs » qu’elle contient. M. Lachance a aussi écrit au maire « pour lui dire qu’on prenait la situation au sérieux ». Le directeur général du 104,7 FM, Bob Rioux, aura la responsabilité de « rétablir les ponts et de regarder qu’est-ce qu’on peut faire pour travailler ensemble ».

 

Pour l’instant, dit M. Lachance, il n’est pas question de suspendre M. Cholette. « C’est la seule station commerciale de radio parlée dans la ville de Gatineau, et on a un rôle à jouer à l’intérieur de la ville, comme les élus ont un rôle à jouer également. On va tenter […] de composer les uns avec les autres tout en respectant chacun de nos mandats. »

 

Roch Cholette n’en est pas à ses premières critiques. En 2015, il a été traîné en cour pour diffamation par le syndicat des pompiers de Gatineau. Sa relation avec la ministre de la Justice du Québec Stéphanie Vallée avait aussi soulevé des inquiétudes dans les médias.