«La Presse» devra réintégrer 26 employés

Des employés de bureau de «La Presse» ont gagné leur bataille en arbitrage. 
Photo: Wikipedia Des employés de bureau de «La Presse» ont gagné leur bataille en arbitrage. 

Les syndicats de la rédaction et des employés de bureau de La Presse ont gagné une bataille en arbitrage quant à la sécurité d’emploi de 26 employés, selon eux congédiés « illégalement ».

 

L’arbitre, Me Richard Bertrand, « ordonne la réintégration » de 10 travailleurs de la rédaction et de 16 dans les bureaux, a annoncé un communiqué du Syndicat des travailleurs de l’information de La Presse (STIP). Ces licenciements ont eu lieu lors de la grande mise à pied de 158 employés en septembre 2015.

 

« Ceux que l’on défendait dans les griefs, c’est ceux qui étaient permanents, qui n’avaient pas profité du programme de départs volontaires, et à qui l’employeur n’avait pas proposé de reclassement », a expliqué le président du STIP, Charles Côté, au Devoir. Selon lui, l’employeur avait le droit d’abolir leur poste, mais devait les « recycler ».

 

La direction a confirmé au Devoir qu’elle allait « se conformer à l’ordonnance » et reprendre les 26 employés dans « un poste équivalent qui deviendrait éventuellement disponible ».