La Maison de Radio-Canada ouvrira ses portes en 2020

La construction de l’immeuble devrait se terminer à la fin de 2019 et les 3000 employés du diffuseur pourront intégrer leurs nouveaux bureaux en janvier 2020.
Photo: Radio-Canada La construction de l’immeuble devrait se terminer à la fin de 2019 et les 3000 employés du diffuseur pourront intégrer leurs nouveaux bureaux en janvier 2020.

La cérémonie de coupure de ruban de la future Maison de Radio-Canada devrait avoir lieu en janvier 2020, a annoncé le diffuseur jeudi, alors qu’il dévoilait les plans du nouveau bâtiment qui sera construit à l’angle du boulevard René-Lévesque et de l’avenue Papineau.

Dotée de deux tours, l’une de sept étages et l’autre de quatre étages, séparées par un atrium, la nouvelle maison radio-canadienne aura une superficie de 418 000 pieds carrés, contre 1,3 million de pieds carrés dans la tour actuelle.

Le Groupe Broccolini, qui se portera acquéreur de la partie est du terrain de Radio-Canada, se chargera de la construction de l’immeuble. Radio-Canada en sera locataire en vertu d’un bail de 30 ans.

Le bâtiment abondamment vitré comportera notamment un studio et des plateaux pour le service de l’information ainsi qu’un grand studio équivalant à l’actuel Studio 42, « mais plus moderne et surtout plus polyvalent », a précisé Hubert T. Lacroix, président et chef de la direction de CBC/Radio-Canada.

La construction de l’immeuble devrait commencer en août 2017 et se terminer à la fin de 2019, pour que les 3000 employés du diffuseur puissent intégrer leurs nouveaux bureaux en janvier 2020.

La tour brune

Quant à l’actuelle tour de Radio-Canada, elle sera transformée en immeuble de bureaux par le Groupe Mach, qui en deviendra propriétaire. « On a l’intention de la conserver. Ça va être un peu le coeur de notre projet », a expliqué le président du Groupe Mach, Vincent Chiara. « Il y a des gens qui adorent la tour pour son aspect architectural, mais il y en a d’autres qui ne l’aiment pas du tout. Moi, personnellement, je la trouve intéressante. »

L’homme d’affaires souhaite attirer des entreprises de haute technologie dans cette tour de 23 étages. Mais avant de réaménager les lieux, l’amiante qui s’y trouve devra être retiré, a-t-il reconnu.

Le groupe immobilier se portera aussi acquéreur des terrains situés à l’ouest de la tour. Les vastes stationnements disparaîtront pour faire place à des immeubles résidentiels de 6 à 15 étages. Le Groupe Mach prévoit la construction d’environ 3000 logements en partenariat avec le Groupe Montclair sur une période de 15 à 20 ans. Une part de 11 % de la superficie du terrain sera réservée à l’aménagement de parcs, et trois rues traverseront le site, soit Beaudry, Alexandre-de-Sève et De La Gauchetière.

Logements sociaux

Vincent Chiara a assuré que l’accord de développement conclu entre la Ville de Montréal et Radio-Canada en 2009 sera respecté. Rappelons que cet accord prévoit la construction de 20 % de logements sociaux et communautaires sur le site.

Hubert T. Lacroix assure qu’avec ces deux transactions, la modernisation de la Maison de Radio-Canada se fera à coûts nuls. « Le projet ne nécessite aucun investissement additionnel du gouvernement ou des contribuables canadiens », a-t-il dit.

Radio-Canada n’a pas voulu dévoiler la valeur des transactions ni le coût de la construction de sa Maison. Ces informations seront rendues publiques au printemps 2017, lorsque le Conseil du trésor du Canada aura approuvé le projet, a indiqué M. Lacroix.

Hubert T. Lacroix a dû répondre à des questions sur le mandat accordé à la firme de courtage Avison Young pour trouver les deux promoteurs. Mercredi, Le Journal de Montréal révélait que l’un des courtiers impliqués dans le dossier était un ex-collecteur de fonds du Parti conservateur.

Le choix d’Avison Young a été fait au terme d’un appel de propositions sans lien avec les choix politiques des individus, a expliqué M. Lacroix. « On n’a posé aucune question, ni à Avison Young ni aux quatre personnes qui étaient là. Je n’ai pas de commentaires à faire sur les liens. Il n’y en a aucun. » Il a confirmé que la firme recevra une commission de 4,5 millions de dollars, mais a soutenu que ce montant correspond au marché.

3 commentaires
  • François Beaulé - Abonné 24 novembre 2016 18 h 12

    Bonne nouvelle

    Beau projet !

    Mais ne réserver que 11% de la superficie pour des parcs paraît trop peu. Pourquoi pas 15 à 20 % ?

    C'est à la Ville de Montréal qu'il incombe de réserver plus d'espace pour des parcs.

  • Gaston Bourdages - Abonné 25 novembre 2016 04 h 53

    Serais-je dans-le-champ...

    ...en abordant la question des contrats de construction à venir ?
    Un souhait que j'y fais: que ces contrats soient propres, transparents, droits en conscience, probes et blindés à l'approche des «ti-zamis»
    Gens de Radio-Canada, protégez-vous contre une éventuelle parution à l'émission «Enquête».
    Gaston Bourdages,
    Auteur d'un ouvrage littéraire...non publiable....sur la conscience.

  • Sylvain Auclair - Abonné 25 novembre 2016 13 h 55

    Pieds carrés?

    Ça fait combien en unités légales de mesure?