Radio X et Canal D dans la mire du CCNR

Photo: Archives Le Devoir

Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) rend publiques deux décisions concernant des émissions diffusées en début d’année au Québec.


Dans un cas, le Conseil juge que Canal D a eu tort de programmer en après-midi une émission comportant des scènes violentes. Dans l’autre, l’organisme déclare que des commentaires du docteur Pierre Mailloux sur les ondes de la Radio X de Québec ont enfreint les codes sur la radiodiffusion, puisqu’ils étaient « abusifs et indûment discriminatoires et dégradants ».


Cette dernière cause concerne des propos tenus dans le cadre de l’émission Le show tard animée par Mario Tremblay sur les ondes de CHOI-FM (Radio X de Québec), le 20 avril 2012. Pierre « doc » Mailloux participait à une tribune téléphonique. Quand un auditeur a demandé des conseils sur sa vie sexuelle, en expliquant qu’il couchait avec sa petite amie depuis qu’ils ont 13 ans, le médecin a répliqué : « Ah ! Pathétique ! De quel coin de la tribu vous venez ? Sacrament ! Mais c’est des animaux ! C’est aussi pire qu’Haïti ! »


Une plainte jugeait ces propos racistes. La direction de la chaîne a répliqué que les commentaires caricaturaux visaient « l’instinct animal (pulsions), et des peuples défavorisés et parfois, malheureusement, sous- développés ». Le Conseil conclut au contraire que « l’ensemble des propos tenus par le Doc Mailloux dans cette séquence constitue un contenu dégradant fondé sur la race et l’origine ethnique des Haïtiens ».


L’autre cas remonte au 12 janvier. Canal D a alors diffusé à 14 h son émission C’est incroyable !. Cette téléréalité présente des vidéoclips de véritables crimes captés pendant leur perpétration par des caméras de surveillance ou des téléphones cellulaires. Une plaignante a déploré que cette « violence inouïe », cette « folie meurtrière » soient diffusées en plein jour. Dans sa réplique, Canal D précisait avoir diffusé des avertissements et une icône de classification 13 +.


Le comité du CCNR conclut qu’« en raison de sa nature même, l’émission en question aurait dû être diffusée durant la plage des heures tardives, soit entre 21 h et 6 h ». La décision ajoute qu’il fallait classifier C’est incroyable ! pour 16 ans et plus, tout en affichant une mise en garde claire concernant son caractère violent.


Le CCNR, fondé en 1990 par les diffuseurs privés du Canada, veille à l’administration des codes de normes du secteur. Sept codes guident ses décisions en rapport à la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Le Conseil compte près de 750 stations de radio et chaînes de télévision membres. Ses décisions sont disponibles sur le site cbsc.ca.


4 commentaires
  • Djosef Bouteu - Inscrit 18 septembre 2012 17 h 48

    Pourquoi se limiter à l'aspect raciste du commentaire purement polémique du Doc Mailloux quand il traite aussi deux personnes d'«animaux» pour avoir exercé une activité parfaitement légale et acceptable entre deux personnes concententes de 13 ans?

    Insulter les gens et les dégrader publiquement parce qu'ils ont une vie sexuelle, ça fait arriéré pas mal.

    La question de fond du problème des radio-poubelles qui propagent la désinformation et le mépris par la réthorique déconnectée des faits n'est qu'à peine effleurée par le blâme pour racisme.

    • Jean-François Lachance - Inscrit 19 septembre 2012 00 h 18

      Effectivement, le dégât dans ce cas-ci reste énorme même si il ne s'agit que d'un individu. Imaginez les dégâts que font les dites radios lorsqu'il s'agit d'influencer une population complète au niveau politique par exemple. Une ville comme Québec est extrêmement mal déservi au niveau médiatique puisque l'actualité est toujours présenté d'un point de vue lourdement à droite. La désinformation prends son comble lorsqu'en plus ces radios se réclament d'opinion. Ceux qui sont plutôt à gauche sont soit stigmatisé, présenté hors contexte ou tout simplement ridiculisé. Je n'ai sincèrement absolument rien contre l'idée d'avoir des animateurs radiophoniques plus à droite, bien au contraire le paysage se doit d'être diversifié, cependant c'est lorsque seulement la droite devient le concensus au niveau médiatique voir populaire que cela devient dangereux pour une démocratie saine. Le pire c'est que cette droite se réclamant uniquement économique tends vers la droite morale (le doc Mailloux dans ses propos et la nature même du "show" prends une proportion effarente à se mêler de la vie privé au nom d'une bonne cote d'écoute). Un curé n'aurait pas fait mieux dans les "belles" années Duplessis. Un tel comportement doit être dénoncé et c'est doublement dommage que seul l'aspect raciste n'a été souligné. Bien que de bas étage, l'analogie avec Haïti n'est que la pointe de l'Iceberg.

  • Leclerc Éric - Inscrit 18 septembre 2012 19 h 33

    Le CCNR a raison

    Comme le CRTC le CCNR a un important droit de regard sur le contenu verbal et visuel des émissions radiophoniques et télévisées et doit sévir et/ou imposer des conditions aux licences des entreprises visées, car certains propos ne PEUVENT être diffusés intégralement. Radio-poubelle ou pas les règles de l'éthique doivent s'appliquer, même si les grosses côtes d'écoute en dépendent !

  • François Lauzon - Inscrit 18 septembre 2012 22 h 58

    Médias poubelle

    Depuis des années je considère absurde de diffuser en plein après-midi des émissions dont le contenu est très violent. La mention 13 ans n'est absolument pas crédible, puisqu'on la retrouve aussi au début de certaines émissions "Les Simpsons".
    Entre "Images-choc" et "Les Simpsons" il y a pourtant un monde de différrence.