Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Vitrine du livre

    Police de New York. 200 ans de crimes et de faits divers, Bernard J. Whalen, Philip Messing et Robert Mladinich

    16 décembre 2017 |Fabien Deglise | Livres

    « La société a les criminels qu’elle mérite », disait Alexandre Lacassagne, père de l’anthropologie criminelle. Et forcément, remonter le fil de leurs meurtres et larcins permet de raconter aussi l’évolution des sociétés dans lesquelles ils se sont « produits ». Ces archives du crime new-yorkais en témoignent en détaillant plus de 200 ans d’une activité criminelle qui a fait la réputation de la mégapole et dévoilé l’humanité dans sa face la plus sombre, la moins glorieuse. Du vol de la City Bank en 1831 à l’attaque des tours jumelles en 2001, en passant par le meurtre de la baignoire en 1936, les péchés mortels du père Schmidt et l’assassin de Chinatown, le voyage est fascinant, nourri autant par la précision du souvenir que par la richesse des illustrations. On y croise beaucoup d’hommes, parfois des femmes, mais surtout les dérives de l’hommerie.

    Police de New York. 200 ans de crimes et de faits divers
    ★★★ 1/2
    Bernard J. Whalen, Philip Messing et Robert Mladinich, L’Iconoclaste, Paris, 2017, 450 pages












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.