Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Vitrine du livre

    Le chronométreur, Pär Thörn

    25 février 2017 |Yannick Marcoux | Livres

    Considéré comme l’un des auteurs les plus importants de sa génération en Suède, Pär Thörn est pour la première fois traduit en français. Le chronométreur est le carnet de vie d’un antihéros, obsédé des chiffres et contremaître dans une usine de production à la chaîne. Son existence se révèle dans toute sa vacuité, au fil du temps, au coeur de ses préoccupations, qui déferle vertigineusement : « À ma naissance, j’ai une espérance de vie de soixante-treize ans. » La proposition rappelle celle de Charles Dionne et sa Main invisible, par sa critique virulente de cette vie consumériste qui, tout « en luttant contre l’oubli et la course du temps », est réduite à son obsolescence programmée. L’espoir y passe un mauvais quart d’heure, mais l’humour satirique de l’auteur nous épargne du pire. Dans un style épuré et hachuré, Thörn pose le plus simplement du monde une question autrement plus complexe : passons-nous notre vie à la gagner ou à la perdre ?

    Le chronométreur
    ★★★
    Pär Thörn, traduit du suédois par Julien Lapeyre de Cabanes, Quidam éditeur, Meudon, 2017, 124 pages












    Envoyer
    Fermer
    Articles les plus : Populaires|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.