Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Vitrine du livre

    Je suis féministe. Le livre, Marianne Prairie et Caroline Roy-Blais

    26 novembre 2016 |Isabelle Boisclair | Livres
    Essai
    Je suis féministe. Le livre
    Marianne Prairie et Caroline Roy-Blais
    Éditions du Remue-ménage
    Montréal, 2016, 194 pages

    D’abord un blogue, Je suis féministe est maintenant un livre. Fondé en 2008, le blogue se voulait un lieu pour donner la parole aux jeunes féministes, lesquelles ne se reconnaissaient pas toujours dans le discours de leurs aînées. Dans sa préface, Sylvie Dupont, cofondatrice de La vie en rose, magazine féministe des années 1980, expose bien le contexte de cette prise de parole, largement attribuable aux réseaux sociaux : nombre de jeunes féministes se sentent parfois isolées dans leurs milieux respectifs. Alors que, dans les années 1970, les femmes se réunissaient dans des cuisines, celles d’aujourd’hui se connectent. Le féminisme de notre époque est résolument branché. Les auteures rassemblées ici sont « libres, furieuses et joyeuses ». Elles actualisent des questions anciennes mais non résolues — avortement, couple, travail du sexe, violences — et en inscrivent de nouvelles à l’ordre du jour : culture pop, intersectionnalité et diversité du féminisme, lequel se conjugue désormais au pluriel, et à tous les âges.

    Je suis féministe. Le livre
    Marianne Prairie et Caroline Roy-Blais, Éditions du Remue-ménage, Montréal, 2016, 194 pages












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.