Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Essais québécois

    Le Québec en réflexion

    5 septembre 2015 | Louis Cornellier - Collaborateur | Livres
    L’actrice et réalisatrice Micheline Lanctôt signe «Lettres à une jeune cinéaste».
    Photo: Annik MH De Carufel le Devoir L’actrice et réalisatrice Micheline Lanctôt signe «Lettres à une jeune cinéaste».

    Avec les élections fédérales du 19 octobre prochain dans le paysage, la saison des essais sera d’abord politique. Chez VLB, la journaliste Huguette Young proposera la biographie Justin Trudeau : l’héritier. Aux Poètes de brousse, l’ex-soldat Martin Forgues critiquera le renouveau militariste canadien et le gouvernement Harper, dans Un Canada errant sur le sentier de la guerre. Chez Boréal, dans Le grand retour, John Saul saluera la résurgence des peuples autochtones au Canada. Aux éditions Québec Amérique, dans La rébellion tranquille, Martine Tremblay fera l’histoire du Bloc québécois.

     

    À l’occasion, notamment, du 20e anniversaire du référendum de 1995, la question nationale sera, comme toujours, à l’honneur. Aux éditions Québec Amérique seront publiées les Chroniques référendaires, de Lysiane Gagnon, et Octobre 1995, un essai de Jean-François Lisée. Au Boréal, l’historien Éric Bédard reviendra sur son engagement politique de l’époque, dans Années de ferveur. 1987-1995. Frédéric Bérard et Stéphane Beaulac, dans Droit à l’indépendance, aux éditions XYZ, étudieront la question de la légitimité de la démarche dans une perspective internationale et comparative, pendant qu’Andrée Ferretti se fera plus indépendantiste que jamais dans Mon désir de révolution.

     

    Aux PUL, le politologue Jean-François Caron analysera la pensée d’un important acteur de ce temps, dans Lucien Bouchard. Le pragmatisme politique, pendant que J. Maurice Arbour, ancien prof de droit constitutionnel à l’Université Laval, se fera plus tranchant, dans Cessons d’être colonisés !. Aux éditions Fides, Jean-François et Roger Payette enfonceront le même clou, dans Une fabrique de servitude. La condition culturelle des Québécois.

     

    Lux éditeur annonce deux essais très critiques de la politique telle qu’elle va au Québec : Les libéraux n’aiment pas les femmes, d’Aurélie Lanctôt, et Médiocratie, d’Alain Deneault.

     

    Société

     

    Aux éditions Écosociété, trois titres sur des sujets controversés marqueront la saison : TDAH ? Pour en finir avec le dopage des enfants, de Jean-Claude St-Onge, La ferme impossible,un essai de Dominic Lamontagne sur les obstacles à l’agriculture artisanale au Québec, et Creuser jusqu’où ? Extractivisme et limite à la croissance,d’Yves-Marie Abraham et David Murray. Au Boréal, Jérome Blanchet-Gravel prendra le contre-pied du « fondamentalisme environnemental », dans Le retour du bon sauvage.

     

    Au Remue-ménage, un collectif, dirigé par Diane Lamoureux et Francis Dupuis-Déri, analysera, pour les dénoncer, Les antiféminismes. Un autre collectif, dirigé par Sophie Bourgault et Julie Perreault, présentera Le care. Éthique féministe actuelle, et Marie-Ève Surprenant proposera un Manuel de résistance féministe. Ginette Pelland, aux éditions Liber, livrera des Réflexions autour de la tuerie de Polytechnique.

     

    Aux PUQ, Gilles Pronovost expliquera comment nous passons nos journées, dans Que faisons-nous de notre temps ?. Dans ses Confessions d’un cassé, au Boréal, Pierre Lefebvre se demandera, en flirtant avec la fiction, si on peut vivre sans se soucier de l’argent. Chez M éditeur, Gaétan Bélanger répondra non à la question Les boomers sont-ils coupables ?.

     

    Le journalisme est-il menacé ? Un collectif, dirigé par Pierre Cayouette et Robert Maltais aux éditions Québec Amérique, plaidera pour sa survie, dans Les journalistes. À l’enseigne d’Édito, Marc-François Bernier rendra hommage à un des maîtres de la profession, dans Foglia l’insolent. Aux PUM seront publiées des Chroniques sur l’Inde, de Guy Taillefer, éditorialiste au Devoir.


    Arts et lettres

     

    Au Boréal, trois importants essais littéraires sont attendus : Google Goulag,de Jean Larose, De Saint-Denys Garneau, une biographie du grand poète signée Michel Biron, et La leçon de Jérusalem, une réflexion de Monique LaRue sur les rapports qu’entretiennent les Québécois avec la langue et la vie de l’esprit. Chez Del Busso, Benoît Melançon, dans Le niveau baisse !, dégonflera des idées reçues sur la langue.

     

    Chez Lévesque, on pourra lire une Brève histoire de la nouvelle aux États-Unis, de Renald Bérubé, et La part du diable, un essai de Jacques Cardinal sur Jacques Ferron.

     

    Aux éditions Fides, un collectif, dirigé par Patrick Moreau et Sylvain Campeau, mettra en vedette Quinze classiques de la littérature québécoise.Aux éditions Nota bene, on pourra relire, de Gilles Marcotte, Littérature et circonstances, un classique de l’essai québécois.

     

    Le cinéma sera à l’honneur chez VLB, dans Lettres à une jeune cinéaste, de Micheline Lanctôt, et dans Conversations sur le visible, des entretiens de Michel Brault avec Gilles Noël. Aux PUL, Claude R. Blouin explorera Le cinéma japonais et la condition humaine. Au Boréal, André Habib sondera notre rapport au cinéma, dans La main gauche de Jean-Pierre Léaud.

     

    Aux éditions Varia, Nicolas Mavrikakis, critique d’art au Devoir, se penchera sur La peur de l’image. D’hier à aujourd’hui, pendant que, chez Hurtubise, on publiera les Textes sur l’art de Noël Lajoie, ancien critique au Devoir.

     

    Philosophie et religion

     

    Chez Novalis, dans des entretiens avec Jonathan Guilbault, Charles Taylor scrutera Les avenues de la foi. Aux éditions Liber, Jocelyn Giroux et Yves Saint-Arnaud examineront L’hypothèse Dieu, alors que Pierre Bertrand nous invitera à être Ouverts à ce qui nous dépasse et qu’Yvon Roux signera un Nietzsche.

     

    À quoi sert la philosophie ?, se demandera Thomas De Koninck aux PUL. Au Boréal, dans Liens de sang, l’anthropologue Bernard Chapais étudiera les origines du système social humain.

     

    Histoire

     

    Aux éditions Lux, Yvan Lamonde se penchera sur l’idée de nationalité chez Papineau, dans Fais ce que dois, advienne que pourra. Le même Lamonde, en compagnie des Marie-Andrée Bergeron, Michel Lacroix et Jonathan Livernois, proposera, chez Del Busso, Intellectuels et intellectuelles : une brève histoire québécoise.

     

    Enfin, parmi les ouvrages annoncés au Septentrion, retenons Esclave et bourreau, du Franco-Ivoirien Serge Bilé, La contre-culture au Québec,de Jean-Philippe Warren et Andrée Fortin, et une histoire du magasin La Cordée, signée Michel R. Denis.

    L’actrice et réalisatrice Micheline Lanctôt signe «Lettres à une jeune cinéaste». Benoît Melançon, dans Le niveau baisse !, dégonflera des idées reçues sur la langue. Le politologue Jean-François Caron analysera la pensée d’un important acteur de ce temps, dans «Lucien Bouchard. Le pragmatisme politique».












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.