Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Le plein d’essais québécois

    Louis Cornellier
    25 janvier 2014 |Louis Cornellier | Livres | Chroniques
    L’auteure Annie Cloutier se demandera si on peut être femme au foyer et féministe dans son essai Aimer, materner, jubiler. L’impensé féministe au Québec.
    Photo: Renaud Philippe - Le Devoir L’auteure Annie Cloutier se demandera si on peut être femme au foyer et féministe dans son essai Aimer, materner, jubiler. L’impensé féministe au Québec.

    Commençons par les essais à fort potentiel polémique. Au moment où le gouvernement Marois souhaite réviser les cours d’histoire du Québec au primaire et au secondaire et ajouter un tel cours à la formation générale du collégial, l’historien Jocelyn Létourneau, aux éditions Fides, se penche sur cet enjeu dans Je me souviens ? Le passé des Québécois dans la conscience de sa jeunesse. On peut s’attendre à ce qu’il conteste, une fois de plus, la lecture nationaliste de notre histoire. Pour bien suivre le débat, on pourra lire, aux éditions Multimondes, Les fondements de l’enseignement de l’histoire, un collectif dirigé par Marc-André Éthier.

     

    D’autres essais exploreront les liens entre l’histoire et le présent. Au Boréal, dans Le tour du jardin, Jacques Godbout exprimera ses points de vue sur la politique, la culture et la religion en répondant aux questions de Mathieu Bock-Côté, pendant que Jonathan Livernois, dans Remettre à demain. Essai sur la permanence tranquille au Québec, reviendra sur les projets inachevés de notre histoire qui encombrent le présent. Le caustique François Ricard, dans Moeurs de province, distillera son cynisme habituel sur les passions québécoises.

     

    Aux éditions XYZ, Bernard La Rivière étudiera La laïcité, ici et ailleurs et Frédéric Bérard prophétisera La fin de l’État de droit. Danic Parenteau, aux éditions Fides, proposera un Précis républicain à l’usage des Québécois.

     

    Chez VLB, dans L’Afghanicide, Martin Forgues se livrera à une critique de la participation canadienne à la guerre en Afghanistan, à laquelle il a pris part en tant que militaire.

     

    Politique et société

     

    Les lecteurs de gauche ne s’ennuieront pas. Aux éditions Lux, dans L’anarchie expliquée à mon père, Francis Dupuis-Déri initiera son père Thomas à ce courant politique. Chez Michel Brûlé, Léo-Paul Lauzon révélera « la vraie nature du capitalisme » dans le tome V des Contes et comptes du prof Lauzon.

     

    Aux éditions Écosociété, quatre titres retiennent l’attention : Paradis fiscaux : la filière canadienne,d’Alain Deneault, S’indigner, oui, mais agir, de Serge Mongeau, Le bio, c’est l’avenir, de Roméo Bouchard, et Un printemps rouge et noir, un collectif sur la grève étudiante de 2012 dirigé par Marcos Ancelovici et Francis Dupuis-Déri.

     

    Chez M éditeur, Claude Vaillancourt critiquera L’empire du libre-échange, David Camfield analysera La crise du syndicalisme au Canada et un collectif dirigé par Normand Baillargeon se penchera sur les Mutations de l’univers médiatique.

     

    Les lecteurs de droite, eux, se délecteront sûrement de Réinventer le Québec, un ouvrage publié chez Stanké dans lequel Marcel Boyer et Nathalie Elgrably-Lévy, deux économistes néolibéraux, proposeront douze chantiers pour relancer le Québec.

     

    Chez VLB, les enjeux sociaux seront à l’honneur. Dans De la honte à la fierté, Michel Dorais donnera la parole aux adolescents de la diversité sexuelle québécoise. Annie Cloutier se demandera si on peut être femme au foyer et féministe dans Aimer, materner, jubiler. L’impensé féministe au Québec. La jeune Léa Clermont-Dion, quant à elle, annoncera La revanche des moches, dans un essai sur notre culte des apparences. Aux féministes éditions du Remue-ménage, Maria De Koninck racontera la vie de l’activiste Soeur Simone Voisine et Diane-Gabrielle Tremblay fera un portrait sociologique des Infirmières.


    Philosophie, théologie et science

     

    Aux PUL, Daniel Desroches proposera La philosophie comme mode de vie et Yves Vaillancourt signera Jeux interdits. Essai sur le Décalogue du réalisateur Krzysztof Kieslowski. Réal La Rochelle explorera lui aussi l’univers du cinéma dans Denys Arcand. Mille plateaux, un essai sur la préparation de Deux nuits, un film qui sortira cette année. Aux éditions Poètes de brousse, Pierre-Luc Brisson se penchera sur notre rapport aux savoirs classiques dans Le cimetière des humanités.

     

    Aux éditions Liber, sont notamment annoncés La liberté du regard, de Pierre Bertrand, La vie, la mort et tout le bazar, de Patrick Doucet, et Suicide et politique, de Lawrence Olivier.

     

    Aux éditions Novalis, trois titres retiennent l’attention : Fernand Dumont. Un sociologue se fait théologien, de Gregory Baum, En mission dans la tourmente des dictatures, de Claude Lacaille, et Petit dictionnaire de Dieu, de Jacques Gauthier.

     

    En science, presque tout se passera aux éditions Multimondes. Gaëtan Lafrance et sa fille Julie, dans Qui peut sauver la cité ?, plaideront pour un développement urbain réussi. L’océanographe Serge Lepage se fera vulgarisateur dans Je m’initie à l’océanographie, la science de la mer. Les amateurs de culture scientifique ne voudront pas manquer, enfin, la sélection 2014 des Meilleurs blogues de science en français.


    Littérature

     

    Chez Hurtubise, Dominique Garand, Laurence Daigneault Desrosiers et Philippe Archambault reviendront sur quelques grands débats récents dans Un Québec polémique et Jean-Claude Germain présentera La double vie littéraire de Louis Fréchette.

     

    Aux éditions Leméac, Linda Leith signera Écrire au temps du nationalisme, un essai sur la littérature anglo-montréalaise. Aux éditions Nota bene, François Ouellet publiera Grandeur et misère de l’écrivain national. Victor-Lévy Beaulieu et Jacques Ferron, Nicolas Lévesque et Catherine Mavrikakis exploreront la peau dans Ce que dit l’écorce et Mylène Bouchard s’intéressera au corps dans la littérature dans Faire l’amour. Au Boréal, c’est la main gauche qui sera au coeur d’Un défaut de fabrication, de Bertrand Gervais.

     

    Aux Herbes rouges paraîtra l’ouvrage collectif Actualités des Herbes rouges, sous la direction de Luc Bonenfant et Nathalie Watteyne.

     

    Aux éditions Lux, on pourra lire En quelques traits, un recueil de portraits écrits par Pierre Vadeboncoeur et réunis par Jonathan Livernois, et La contamination des mots, un essai de Gilles McMillan sur la culture québécoise.


    Histoire

     

    Au Boréal, L’Acadie entre le souvenir et l’oubli, de Ronald Rudin, s’annonce costaud. Aux éditions Trois-Pistoles, Jean-Paul de Lagrave fera l’éloge des veuves de la Nouvelle-France dans Les filles de Montcalm.

     

    Chez Hurtubise, Jean-Pierre Charland et Sabrina Moisan tenteront de résumer L’histoire du Québec en 30 secondes, alors qu’Éric Bédard et Xavier Gélinas présenteront Les chroniques politiques de René Lévesque.

     

    Au Septentrion, enfin, parmi une flopée de titres, retenons une Histoire de la médecine au Québec 1800-2000, de Robert Gagnon et Denis Goulet, Le marketing politiquesous Jean Lesage, d’Alain Lavigne, et Le Québec et l’Irlande, du trio Linda Cardinal-Simon Jolivet-Isabelle Matte.

    L’auteure Annie Cloutier se demandera si on peut être femme au foyer et féministe dans son essai Aimer, materner, jubiler. L’impensé féministe au Québec. Francis Dupuis-Déri a rédigé L’anarchie expliquée à mon père et codirigé Un printemps rouge et noir. Jonathan Livernois publie Remettre à demain. Essai sur la permanence tranquille au Québec.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.