Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Raymond Klibansky, le philosophe et la mémoire des livres

    22 juin 2013 | Stéphane Baillargeon | Livres
    Johannes Kymæus, 1498-1532, L’Hercule du pape contre les Allemands. Détails du fronticipice du pamphlet dirigé contre le cardinal Nicolas de Cues.
    Photo : BAnQ Johannes Kymæus, 1498-1532, L’Hercule du pape contre les Allemands. Détails du fronticipice du pamphlet dirigé contre le cardinal Nicolas de Cues.

    Raymond Klibansky 1905-2005

    La bibliothèque d’un philosophe

    Georges Leroux

    BAnQ

    Montréal, 2013, 177 pages

    Un livre sur un homme des livres. Un beau et bon livre sur un savant qui a consacré sa longue vie à les collectionner, à les étudier, à les faire aimer pour mieux comprendre la vie des idées et les leçons conceptuelles léguées par les anciens pour nous permettre à notre tour de renouveler le monde.
    Cher lecteur, le reste de cet article est réservé aux abonnés.

    Abonnez-vous!

    À partir de 9,35$ par mois En savoir plus

    Je suis déjà abonné

    Se connecter
    Je suis abonné papier mais je n'ai pas encore de profil.
    Créez un profil lié à votre abonnement.
    Vous pouvez également acheter cet article.
    Johannes Kymæus, 1498-1532, L’Hercule du pape contre les Allemands. Détails du fronticipice du pamphlet dirigé contre le cardinal Nicolas de Cues. Portrait de Raymond Klibansky, à Cues, en 1927.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel