Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Livre - Michel Biron, Le roman québécois

    28 avril 2012 |Catherine Lalonde | Livres

    Le Roman québécois

    Michel Biron

    Boréal Express

    Montréal, 2012, 128 pages

    Le roman écrase, dans le monde littéraire, tous les autres genres, en popularité comme en ventes.

    Pour cerner le phénomène au Québec, Michel Biron, prof de littérature à McGill, cisèle, en une centaine de pages, une histoire analytique du roman québécois. Depuis L’influence d’un livre de Philippe Aubert de Gaspé fils, en 1837, considéré comme le premier roman canadien-français, depuis les balbutiements qui oscillent entre le conte et l’histoire, Biron tisse un fil, passe par l’explosion romanesque des années 1960 jusqu’à aujourd’hui. Pour Biron, la « fiction contemporaine ne cherche plus à opposer la marge au centre comme pouvait le faire le roman des années 1960 : elle procède par ajouts, elle s’installe en bordure du monde, partout où il y a des seuils, des zones intermédiaires, des entre-deux, là où les choses commencent et finissent, là où les catégories sociales se croisent et se superposent, là où le personnage fait corps avec ce qui l’entoure pour mieux l’arracher au temps unifié de l’Histoire. »


     


     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel