Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    LivresFlux RSS de la section Livres

      Yrsa Sigurdardottir possède une écriture nerveuse, un penchant pour l’étrange et les situations inextricables.

      Rentrée littéraire: sueurs froides en série

      20 janvier 2018 | Michel Bélair | Livres
      L’auteur à surveiller   Ahmed Tiab. Pour donner la mort, tapez 1 (Éditions de l’Aube) est déjà le quatrième livre de ce professeur-musicien de jazz d’origine maghrébine installé dans le sud de la...
      L’auteur à surveiller   Ahmed Tiab. Pour donner la mort, tapez 1 (Éditions de l’Aube) est déjà le...
      0 réactions | 0 votes
      Le livre de Pierre Lemaitre est sans doute le roman le plus attendu de la rentrée française. Ce deuxième volet d’une trilogie consacrée à l’entre-deux-guerres fait suite à «Au revoir là-haut», qui a valu à son auteur le prix Goncourt 2013.

      Les visages de la fiction française

      20 janvier 2018 | Danielle Laurin | Livres
      Pierre Lemaitre Couleurs de l’incendie (Albin Michel) de Pierre Lemaitre est sans doute le roman le plus attendu de la rentrée française. Et pour cause : ce deuxième volet d’une trilogie consacrée à...
      Pierre Lemaitre Couleurs de l’incendie (Albin Michel) de Pierre Lemaitre est sans doute le roman...
      0 réactions | 3 votes
      Avec ses talents de magicienne et de conteuse, Arundhati Roy déroule une véritable courtepointe d’histoires et de digressions.
      Arundhati Roy, Juan Marsé, Elif Shafak et Elena Ferrante

      Rentrée littéraire: visages de ces fictions d’ailleurs

      20 janvier 2018 | Christian Desmeules | Livres
      Bien malin qui oserait mettre une seule étiquette sur les fictions littéraires venues d’époques, de langues et d’horizons différents à paraître en traduction cet hiver.
      Arundhati Roy   Le ministère du Bonheur suprême (Gallimard) est un retour à la fiction vingt ans...
      0 réactions | 0 votes
      Grace O’Connell trace le portrait de Vida, trentenaire apparemment sans histoire, qui doit quitter Vancouver pour s’installer à New York chez un couple d’amis à cause des frasques de son frère.

      Rentrée littéraire: les perles des Amériques

      20 janvier 2018 | Manon Dumais | Livres
      Grace O'Connell   Foudroyée (Boréal). En 2012, la critique canadienne s’est entichée du premier roman de Grace O’Connell, Magnified World (Random House Canada). « Une poignante exploration de...
      Grace O'Connell   Foudroyée (Boréal). En 2012, la critique canadienne s’est entichée du premier...
      0 réactions | 2 votes
      Nous vous présentons les visages de la rentrée littéraire.
      Billet

      Une rentrée littéraire d’ombre et de lumière

      20 janvier 2018 | Fabien Deglise | Livres
      Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas ouvert L’amélanchier de Jacques Ferron, publié en 1970, et dont un exemplaire est arrivé il y a quelques jours au bureau. Le conte, magnifique, qui...
      Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas ouvert L’amélanchier de Jacques Ferron, publié en...
      0 réactions | 3 votes
      La romancière canadienne Margaret Atwood

      Margaret Atwood défend ses propos sur le mouvement #MeToo

      15 janvier 2018 | Maija Kappler - La Presse canadienne | Livres
      Margaret Atwood a utilisé Twitter pour se défendre après avoir écrit une lettre ouverte controversée dans laquelle elle se demandait si elle était une «mauvaise féministe» en contestant les stratégies du mouvement #MoiAussi.
      Margaret Atwood a utilisé Twitter pour se défendre après avoir écrit une lettre ouverte controversée dans laquelle elle se demandait si elle était une «mauvaise féministe» en contestant les stratégies du mouvement #MoiAussi.
      2 réactions | 27 votes
      Vitrine du livre

      Lettres à Véra, Vladimir Nabokov

      13 janvier 2018 | Christian Desmeules | Livres | ★★★★
      Il l’appelait « mon conte de fées », « mon soleil, mon frémissement de joie », « ma tendresse ». Ils s’étaient rencontrés à Berlin en 1923 dans un bal de l’émigration russe et ne se quitteront pour...
      Il l’appelait « mon conte de fées », « mon soleil, mon frémissement de joie », « ma tendresse ». Ils...
      0 réactions | 1 votes
      Vitrine du livre

      Frère et soeur, Esther Gerritsen

      13 janvier 2018 | Anne-Frédérique Hébert-Dolbec | Livres | ★★★
      « Il l’appela juste avant d’être amputé de la jambe. C’était la première fois de l’année qu’ils se parlaient. "Je suis à l’hôpital", dit-il. Et il se mit à pleurer. » C’est sur ces mots percutants que...
      « Il l’appela juste avant d’être amputé de la jambe. C’était la première fois de l’année qu’ils se...
      0 réactions | 1 votes
      Le style de Depardieu est vocal. Entre la confession et le pamphlet.

      Gérard Depardieu exhibe son esprit libre dans un recueil de pensées

      13 janvier 2018 | Fabien Deglise | Livres | ★★★★
      L’esprit libre, le parler franc, le regard parfois lucide, jamais cynique, sur la bêtise humaine: tout est là, dans ce recueil de pensées de Gérard Depardieu, monstre sacré du cinéma français, qui dévoile son vrai visage dans «Monstre».
      L’esprit libre, le parler franc, le regard parfois lucide, jamais cynique, sur la bêtise humaine: tout est là, dans ce recueil de pensées de Gérard Depardieu, monstre sacré du cinéma français, qui dévoile son vrai visage dans «Monstre».
      3 réactions | 27 votes
    • Odile Tremblay
      Chronique

      Bédé pour un héros des bois

      13 janvier 2018 | Odile Tremblay | Livres
      L’autre jour, en parcourant la bédé pour enfants Michel et le loup scénarisée par Véronique Filion sur des dessins de Marie-Ève Guindon, alias Meg — deux filles issues de villages abitibiens —, un...
      L’autre jour, en parcourant la bédé pour enfants Michel et le loup scénarisée par Véronique Filion...
      0 réactions | 43 votes
      L’auteure sud-coréenne Han Kang publie une œuvre sensible qui laisse sa poésie étreindre la douleur et l’angoisse de l’être.

      La Corée du Sud racontée par ses fictions

      13 janvier 2018 | Fabien Deglise | Livres
      À quelques jours de l'ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang en février prochain, «Le Devoir» vous invite à plonger dans la sociologie de la Corée du Sud en passant par trois romans.
      À quelques jours de l'ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang en février prochain, «Le Devoir» vous invite à plonger dans la sociologie de la Corée du Sud en passant par trois romans.
      0 réactions | 2 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.