Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous

    LivresFlux RSS de la section Livres

      «Je pense que n’importe quel objet culturel peut être analysé d’un point de vue littéraire ou philosophique», explique Jérémie McEwen.

      Des mots qui cognent

      | Dominic Tardif
      Qu'ont en commun le chanteur Pierre Flynn, le comédien Michel Dumont, l'écrivain Simon Boulerice, l'illustratrice Élise Gravel, le rappeur D-Track et le créateur de beats High Klassified ? Ils participaient tous à l'émission Plus on est de fous,...
      Marie-Jeanne Bérard brode tout en nuances le récit d’un envoûtement.
      Fiction québécoise

      La fascination de l’évanescence

      | Christian Desmeules
      Est-il vrai que « les spectres se nourrissent d'histoires » ? Or les spectres, même vivants, traversent Vous n'êtes probablement personne, le court premier roman de Marie-Jeanne Bérard, tout en demi-teintes et pétri de délicatesse orientale.   À...
      Vitrine du livre

      Ceci n’est pas une ville, Laure Murat

      21 janvier 2017 | Christian Desmeules | Livres | ★★★
      Que veut vraiment dire tomber amoureux d'une ville ? Sachant bien que la réponse pourrait être différente pour chacun, Laure Murat (L'homme qui se prenait pour Napoléon, Relire), essayiste et...
      Que veut vraiment dire tomber amoureux d'une ville ? Sachant bien que la réponse pourrait être...
      0 réactions | 1 votes
      Passion secrète, la relation fusionnelle de Peggy Roche avec Françoise Sagan a été le pivot de leur vie respective, dit Marie-Ève Lacasse.
      Fiction française

      La garde du coeur de Françoise Sagan

      21 janvier 2017 | Danielle Laurin | Livres
      «Elle avait sa table ici», fait remarquer l'auteure de Peggy dans les phares (Flammarion Québec), Marie-Ève Lacasse, embrassant des yeux la Brasserie Lipp, dans Saint-Germain-des-Prés, où elle m'a...
      «Elle avait sa table ici», fait remarquer l’auteure de Peggy dans les phares (Flammarion Québec), Marie-Ève Lacasse, embrassant des yeux la Brasserie Lipp, dans Saint-Germain-des-Prés, où elle m’a donné rendez-vous.
      1 réaction | 6 votes
      Vitrine du livre

      Snjór (Neige), Ragnar Jónasson

      21 janvier 2017 | Michel Bélair | Livres | ★★★
      Saison idéale pour lire un roman islandais qui se déroule durant une tempête de neige. Disons tout de suite que ce huis clos du nouveau venu Ragnar Jónasson est plein de promesses. Le jeune auteur,...
      Saison idéale pour lire un roman islandais qui se déroule durant une tempête de neige. Disons tout...
      0 réactions | 0 votes
      Vitrine du livre

      Nu dans ton bain face à l’abîme, Lars Iyer

      21 janvier 2017 | Christian Desmeules | Livres | ★★★ 1/2
      Il n'y a jamais eu autant de lecteurs et d'écrivains. Pourtant, la littérature est un cadavre froid, croit Lars Iyer, romancier et professeur de philosophie britannique, qui porte sur elle un...
      Il n'y a jamais eu autant de lecteurs et d'écrivains. Pourtant, la littérature est un cadavre froid,...
      0 réactions | 0 votes
      Vitrine du livre

      La ferme aux animaux, George Orwell

      21 janvier 2017 | Fabien Deglise | Livres | ★★★★
      Voilà un étonnant fragment de la guerre froide culturelle qui se rappelle au bon souvenir du présent : l'adaptation en bande dessinée du célèbre roman de George Orwell, fable critiquant la montée...
      Voilà un étonnant fragment de la guerre froide culturelle qui se rappelle au bon souvenir du...
      0 réactions | 0 votes
      Vitrine du livre

      La bien-aimée de Kandahar, Felicia Mihai

      21 janvier 2017 | Caroline Jarry | Livres | ★★★ 1/2
      En avril 2007, un sergent canadien en mission en Afghanistan avait écrit au magazine Macleans pour le remercier d'avoir publié en page couverture la photo d'une jolie jeune fille qui plaisait...
      En avril 2007, un sergent canadien en mission en Afghanistan avait écrit au magazine Macleans pour...
      0 réactions | 1 votes
      Vitrine du livre

      La guillotine, Véronique Drouin

      21 janvier 2017 | Louis Cornellier | Livres | ★★
      Le genre horrifique est plus fréquent et plus populaire au cinéma qu'en littérature. Ça se comprend. Pour créer de l'épouvante, l'image est dure à battre. Les mots, cependant, peuvent aussi faire...
      Le genre horrifique est plus fréquent et plus populaire au cinéma qu'en littérature. Ça se comprend....
      0 réactions | 1 votes
      «Les petites chaises rouges» est le 18e roman d’Edna O’Brien.
      Fiction Irlandaise

      Un survenant slave dans un village endormi

      21 janvier 2017 | Christian Desmeules | Livres | ★★★★
      A beau mentir qui vient de loin, paraît-il. L'adage est particulièrement vrai lorsqu'on a affaire à des personnages à la biographie floue, entourés d'un halo d'exotisme. Aveuglés par leur brillant...
      A beau mentir qui vient de loin, paraît-il. L'adage est particulièrement vrai lorsqu'on a affaire à...
      0 réactions | 1 votes
      Hélène Frédérick explore la précarité de toute certitude, pénètre dans l’indécidable à la fois de la pensée et des images que propose la réalité floue de la ville.
      Poésie

      Dans la précarité de nos certitudes

      21 janvier 2017 | Hugues Corriveau | Livres | ★★★
      Un impressionnisme fragile, tout en douceur, préside à la poésie d'Hélène Frédérick, connue pour ses romans parus chez Héliotrope. Le sentiment qui se dégage de ses textes donne à penser qu'il est...
      Un impressionnisme fragile, tout en douceur, préside à la poésie d'Hélène Frédérick, connue pour ses...
      0 réactions | 1 votes
      Maryse Barbance propose une intéressante réflexion sur les ravages de la maladie sur le corps.
      Fiction québécoise

      Froid comme la mort

      21 janvier 2017 | Manon Dumais | Livres | ★★★
      Florence, professeure de lettres à la retraite, attend des nouvelles de ce qu'elle appelle son nénuphar, en hommage à Boris Vian. Jusqu'où cette fleur indésirable s'est-elle propagée ? Devra-t-elle...
      Florence, professeure de lettres à la retraite, attend des nouvelles de ce qu'elle appelle son...
      0 réactions | 1 votes
      L'écrivain Philippe Forest
      Fiction française

      Au bord d’un grand vide

      21 janvier 2017 | Guylaine Massoutre | Livres | ★★★★
      Philippe Forest a bâti une oeuvre autour du deuil de sa fille, décédée à quatre ans. Depuis L'enfant éternel (1997), il approfondit la disparition, ce que l'absence signifie et ce qui se trame...
      Philippe Forest a bâti une oeuvre autour du deuil de sa fille, décédée à quatre ans. Depuis L'enfant...
      0 réactions | 3 votes
      Les ados ont toujours voulu repousser les limites, mais les réseaux sociaux donnent à voir toujours plus d’images de comportements extrêmes.
      Essai québécois

      La grande menace de l’adolescence

      21 janvier 2017 | Fabien Deglise | Livres | ★★★ 1/2
      Une image, parfois, ça vaut mille maux... Surtout pour les adolescents qui, en succombant, sur Facebook, YouTube, Snapchat et consorts, à l'appel de la surreprésentation de soi, s'affirment dans un...
      Une image, parfois, ça vaut mille maux... Surtout pour les adolescents qui, en succombant, sur...
      0 réactions | 1 votes
      Arundhati Roy est connue pour ses prises de position et sa participation à de nombreux rassemblements pour la liberté, en Occident comme dans son Inde natale. Ci-dessus, l’auteure prenait part à une manifestation pour les droits des agriculteurs du Bengale-Occidental, en 2006.
      Essai étranger

      Faire du rêve d’égalité un blasphème

      21 janvier 2017 | Michel Lapierre | Livres | ★★★★
      En 2011, à New York, devant les militants d'Occupy Wall Street, la romancière et essayiste Arundhati Roy, née en Inde en 1961, souligne que « le capitalisme a réduit l'idée de justice aux seuls...
      En 2011, à New York, devant les militants d'Occupy Wall Street, la romancière et essayiste Arundhati...
      0 réactions | 2 votes
    • Essai québécois

      Le murmure tranchant de Bernard Émond

      21 janvier 2017 | Louis Cornellier | Livres | ★★★★ 1/2
      Bernard Émond fait partie de l'élite des essayistes québécois. Son nouveau recueil, Camarade, ferme ton poste, en offre une éclatante démonstration. J'ai vécu, en le lisant, une expérience rare et...
      Bernard Émond fait partie de l'élite des essayistes québécois. Son nouveau recueil, Camarade, ferme...
      6 réactions | 56 votes
      La vedette du polar d’horreur québécois, Patrick Senécal, campe son nouveau roman dans le monde de l’édition.
      Polar

      L’art de se mettre du sang sur les mains

      21 janvier 2017 | Michel Bélair | Livres | ★★★ 1/2
      Même s'il passe avec aisance de l'analyse financière à la critique littéraire et à la philosophie, Jean-Jacques Pelletier est d'abord connu pour ses thrillers apocalyptiques en séries. Le plus lu...
      Même s'il passe avec aisance de l'analyse financière à la critique littéraire et à la philosophie,...
      0 réactions | 2 votes
      Si l’héroïne se confie constamment à sa meilleure amie, ce personnage et leur relation ne sont jamais approfondis.
      Fiction québécoise

      Dans l’abyssale vacuité de la «chick lit» ordinaire

      21 janvier 2017 | Caroline Jarry | Livres | ★ 1/2
      Meilleure chance la prochaine fois est le premier roman d'une auteure montréalaise qui écrit sous le pseudonyme de Romaine Cauque... Oui, comme dans « rhum and coke », ce qui donne un avant-goût du...
      Meilleure chance la prochaine fois est le premier roman d'une auteure montréalaise qui écrit sous le...
      0 réactions | 0 votes
      Karine Tuil s’interroge sur les façons avec lesquelles les gens parviennent à se relever après les épreuves.
      Rencontre

      Autopsie de l’être en chute libre

      21 janvier 2017 | Danielle Laurin | Livres
      On a beau se croire à l'abri, la violence est partout. Tous les coups bas sont permis. Nous sommes en guerre, sur tous les fronts.   Guerre en Afghanistan, en Irak... mais aussi guerre sociale,...
      On a beau se croire à l'abri, la violence est partout. Tous les coups bas sont permis. Nous sommes...
      0 réactions | 1 votes
      Une rencontre avec Gilles Archambault est tout sauf ennuyante, déprimante. Que de vie chez cet homme-là, que de pétillements dans son regard bleu.
      Entrevue

      «Ma vie sans écriture aurait été un désastre»

      20 janvier 2017 | Danielle Laurin | Livres
      « La vieillesse est un naufrage. » C'est en citant le général de Gaulle que l'écrivain à la crinière blanche me reçoit dans son appartement montréalais du quartier McGill. Gilles Archambault,...
      « La vieillesse est un naufrage. » C'est en citant le général de Gaulle que l'écrivain à la crinière...
      2 réactions | 25 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.
    En vedette

    Tous nos chroniqueurs
    Chroniques
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.
    Éditoriaux

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Idées et Libre opinion