«De Sotchi à Pyeongchang»: macédoine préolympique

Le président de la Russie, Vladimir Poutine, pose avec des athlètes russes à Sotchi en 2014.
Photo: Mikhail Klimentyef Agence France-Presse Le président de la Russie, Vladimir Poutine, pose avec des athlètes russes à Sotchi en 2014.

Dans trois petites semaines, la frénésie olympique gagnera les ondes de la télévision publique canadienne (et dans une moindre mesure l’antenne de RDS) et fort probablement les téléspectateurs friands de télé sportive, et même ceux qui ne le sont pas normalement.

 

RDI prépare le terrain avec des Grands reportages en lien avec les Jeux à venir, dont ce bouquet de trois topos, fort éclairants sur divers enjeux olympiques.

 

Le premier reportage, mené par Robert Frosi, propose un récapitulatif étoffé du scandale du dopage « institutionnalisé » qui a mené à l’exclusion de la Russie aux Jeux de Pyeongchang. Grâce aux témoignages de plusieurs acteurs de cette affaire explosive, dont ceux de l’Agence mondiale antidopage, ce résumé d’une quinzaine de minutes saura éclairer ceux qui n’ont pas du tout suivi cette nouvelle qui change la donne pour les Jeux à venir…

 

Le sujet du deuxième reportage, signé par Diane Sauvé, aurait pu facilement occuper toute l’heure. C’est qu’il aborde l’avenir même du mouvement olympique, miné par le gigantisme des Jeux, le coût exorbitant de ceux-ci pour les gouvernements (et les citoyens) des villes hôtes, et l’impact durable relativement restreint que ces manifestations sportives peuvent avoir sur les régions qui les accueillent. Les exemples désolants des derniers Jeux et les commentaires acerbes ou partagés d’ex-athlètes olympiques longtemps convaincus, tels Jean-Luc Brassard et Catriona Le May Doan, laissent pour le moins songeurs…

 

Le troisième et dernier reportage est sans doute le moins intéressant et le moins chargé politiquement, puisqu’il est question de l’importance de la nutrition dans la performance des athlètes olympiques. Voilà le genre de topo que l’on risque de voir dans le cadre de la couverture journalistique pendant les Jeux, contrairement aux deux premiers, qui égratignent le mouvement olympique…

De Sotchi à Pyeongchang

RDI, jeudi, 20 h